Bien que son prochain album "Acca", ne sera seulement disponible que le dernier jour d’août, France Inter a déjà pris un peu d’avance avec "Sha la la".

L'auteure, compositrice et chanteuse Ala.ni sur scène à Barcelone, en Espagne.
L'auteure, compositrice et chanteuse Ala.ni sur scène à Barcelone, en Espagne. © Getty / Xavi Torrent / Redferns

Ala.ni avait marqué nos esprits et nos oreilles avec un premier album "You & I" aussi parfait sur la forme que sur le fond. 

"You & I" était un album de jazz vocal, avec parfois des arrangements qui lorgnaient vers les grandes heures de la comédie musicale américaine. Avant d’entamer cette carrière en solo, Ala.ni avait été choriste pour des artistes comme Mary J.Blidge ou Damon Albarn, le chanteur de Blur qui l'a encouragée à passer au-devant de la scène. 

Chanteuse à quatre octaves, elle a conçu ce nouvel opus en se servant de sa voix comme, principal outil de composition, un fil conducteur organique.  Nous retrouvons, à la basse, Phil Simmonds dirigé par Ala.ni à 3 h du matin au bord d’une piscine à Los Angeles, au téléphone, pendant que le bassiste était en studio à Londres, n’oublions pas le beatboxer Dave Crowe. 

Et pour la rythmique : un pot de Nocciolata bio, une bouteille de bière hollandaise et une balle de tennis. Et pour finir deux artistes viennent compléter ce casting, le rappeur et acteur Lakeith Stanfield, et l’inusable Iggy Pop.

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.