Avec une initiative qui prouve que confiné ne signifie pas résigné, ou pire, replié sur soi mais plutôt, mobilisé et concerné ! Cette initiative, c'est une compilation imaginée par un musicien français, il s'appelle Molécule, cette compilation, elle peut donner envie de rester au lit et finalement, pourquoi pas ?

Le musicien Molécule, aux Rencontres trans musicales de Rennes.
Le musicien Molécule, aux Rencontres trans musicales de Rennes. © Maxppp / Thomas BREGARDIS/PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Le musicien Molécule a réuni 33 artistes pour mettre au point cette compilation, d'Arthur H à Malik Djoudi. Les bénéfices seront reversés à la Fondation de France. 

« Run Around The Block » , instrumental chic et lumineux signé Dominique Dalcan, première porte de la perception à pousser pour pénétrer dans « Music For Containment », ce projet qui rassemble 33 artistes, tous habitués à une certaine pratique du confinement, due à leur métier et qui nous montrent le chemin pour ne pas désespérer, pour patienter, pour agir immobiles et pour planer un peu.

Plus tard, quand tout cela sera derrière nous, on se dira que ce disque aura été un marqueur de cette drôle d'époque avec cette certitude : le son reste un moyen fantastique d'explorer l'espace et d'éveiller les consciences.

Les « Balancements du QI » de Molécule, un titre qui monte et qui descend. Le confinement, en tout cas, la solitude, les situations inédites, extrêmes, Molécule les avait déjà pratiquées !

Les « Balancements du QI » de Molécule, un titre qui monte et qui descend. Le confinement, en tout cas, la solitude, les situations inédites, extrêmes, Molécule les avait déjà pratiquées !

Après un disque réalisé sur un chalutier en haute mer, il a sorti « - 22, 7°», un album cette fois-ci enregistré pendant six semaines au Groenland. 

Le cahier des charges de cette compilation est celui de la musique ambiante, c'est à dire une musique qui peut être, selon Brian Eno, un pionnier du genre, « activement écoutée ou ignorée, selon le choix de l'auditeur mais qui doit rester discrète et intéressante » !

Alors, discrète, je ne sais pas mais intéressante, cette compilation l'est à plus d'un titre ! 

Car Molécule a réussi non seulement à fédérer en une semaine,

des noms de la musique électronique comme Rone, Etienne de Crécy, Rebecca Warrior mais aussi des personnalités moins familières de cette esthétique comme Bertrand Belin, Burgalat ou encore Flavien Berger qui dérive sur une mer intérieure pendant 29 minutes.

Bienvenue donc dans des climats méditatifs, atmosphériques, synthétiques, parfois étranges, déconcertants, laissez-vous aller, personne ne vous attend.

Un « Wabi Sabi » hypnotique signé Richard Francès.

Car si notre corps est confiné, notre cerveau lui est ouvert ! Maintenant que nous sommes interdits de voyage, de déplacement, de paysage, alors nous pouvons tourner le regard vers le dedans pour retrouver une liberté de mouvement. »

Ces mots, ce sont ceux d'Arthur H, un des premiers artistes à avoir répondu présent à cette initiative, un Arthur H sans voix mais pas sans images quand il s'agit d'évoquer une traversée de Paris plongé dans le silence ou presque.

« Music For Containment » une compilation disponible sur toutes les plateformes de téléchargement et dont les bénéfices seront reversés à la Fondation de France.

Le site de la Fondation de France

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.