L’album " Rest " de Charlotte Gainsbourg sortira le 17 novembre prochain et il est réalisé par l’incroyable musicien et producteur électro Sébastian.

Charlotte Gainsbourg
Charlotte Gainsbourg © AFP / ALBERTO PIZZOLI

Ce nouveau titre de Charlotte Gainsbourg « Ring A Ring O’ Roses » traduit la toute puissance émotionnelle des comptines pour calmer la peur, celle du regard des autres, celle aussi de ne pas se sentir à sa place avec des mots chantés en français qui battent le rappel d’une filiation dont aujourd’hui Charlotte Gainsbourg ne pourra plus s’échapper. Et c’est tant mieux.

S’alléger en revendiquant d’où l’on vient et d’où l’on chante

C’est tout le travail d’introspection et de mise à nu de cet album, né du chagrin et du deuil, après la mort de sa sœur Kate, mais aussi de cette volonté tenace de se faire face, parfaitement droite pour mieux expurger ses démons. 

Et d’évoquer dans un balancement mélancolique le va et vient cruel du temps qui passe entre émerveillement des commencements et lucidité implacable des dernières fois. 

Et ça commence comme si Georgio Moroder avait emballé Kavinsky

Des premiers baisers, à la première ivresse, jusqu’au premier amour, il y a ces premières fois qui font du bien. Puis vient le temps des commencements qui font mal. Premier chagrin d’amour, premier coup de poing, premier cheveu blanc. Le temps qui passe n’y changera rien. Charlotte for ever, fatale, sait comme Rabelais que le temps mûrit toutes choses puisque le temps est père de toutes les vérités.  

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.