Le nouvel album de Philippe Katerine 'Confessions' paraîtra le 8 novembre prochain, en partenariat avec France Inter. Vous entendez un extrait en avant-première ce matin, pour la toute première fois à la radio : "Stone avec toi". Chanson hallucinée qui résonne aussi comme une réflexion sur la chair.

Philippe Katerine sort un nouvel album : "Confessions"
Philippe Katerine sort un nouvel album : "Confessions" © Erwan Fichou & Theo Mercier/ Wagram

Appréciez dès ce matin un morceau de "burger de nous", premier titre à paraître de l'album Confessions. Un disque monstre à en juger par ce premier titre halluciné et profond à la fois … mais aussi par la liste des invités annoncés  : Angèle, Gérard Depardieu, Lomepal, Camille,  Oxmo Puccino, Dominique A, Chilly Gonzales...

Dans le titre « Duo » (en duo évidemment, avec ici Angèle) surgit cette phrase qui pourrait entrer dans le vocabulaire courant : 

On a le même tempo, mais pas le même pattern

Et puis, c’est loin d’être un détail, Philippe Katerine retrouve ici Renaud Létang

Si son nom ne vous dit rien, Renaud Létang c’est un ingénieur du son, producteur, mixeur, le réalisateur de nombreux disques (de Manu Chao à Feist, en passant par Gonzales, Alain Souchon…) Et la dernière fois qu’il avaient travaillé ensemble, c’était sur ce disque qui avait tout changé pour Katerine (et pour nous tous) : Robots après tout, sorti en 2005, avec son tube "Louxor j'adore"

« Stone avec toi » apparaît sous une forme plus chaleureuse, californienne presque dans sa réalisation. Le texte est lui aussi le fruit d’une collaboration, avec Arnaud Aymard (que vous avez peut-être entendu faire des petites voix étranges aux côtés d’Edouard Baer à la radio... l'Oiseau bleu ou Amoniacal, c'est lui).

Plus qu'une ode à la drogue « Stone avec toi » sonne au fond comme une réflexion sur notre chair, notre nature (manger ou être mangé) sur la condition animale mais aussi la solitude… et le besoin de compagnie. 

En attendant d'écouter la suite, quelques mots sur le disque signés Dominique A :  

_« I_l est temps. Le cinéma l’a consacré, avec un César en 2018, à la musique maintenant d’embrayer. Il est temps. (…) on n’a souvent voulu voir en Philippe Katerine qu’un aimable fantaisiste, ce qui en soi ne serait déjà pas mal, mais ce qui en l’occurrence ne suffit pas. 

Il est l’un des plus grands créateurs de la musique chantée en France, point barre.

Et « Confessions », son 10ème album studio, est là pour le signifier » 

« C’est un disque, rendons grâce aux mots, génial. Un type de cinquante balais capte comme personne l’air du temps dans ce pays. Emprunte aux sons de l’époque (Frank Ocean, Kendrick Lamar, PNL…), par goût, et les accommode à sa sauce, à son histoire, vient nous parler de lui pour nous parler de nous, et de ce que nous vivons, et la façon dont nous le percevons. Il vient nous dire des choses, de façon parfois frontale, sans renoncer à l’hédonisme, au groove, à la joie d’être là, vivants, même douloureusement. » 

Je vous invite à fermer les yeux et laisser toutes les images possibles vous passer par la tête. 

Que Katerine infuse, et diffuse. 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.