À tout juste 25 ans et une paire de singles en poche, la rappeuse londonienne a fait fondre Jorja Smith qui vient de la signer sur son label Famm, et lui prête sa voix sur le remix de"Peng Black Girls", une ode à la beauté des femmes noires.

La rappeuse Enny - Peng Black Girls (feat. Amia Brave). Label : FAMM.
La rappeuse Enny - Peng Black Girls (feat. Amia Brave). Label : FAMM. © Capture d'écran/YouTube/Site officiel d'Enny

Originaire du sud-est de Londres, la jeune chanteuse et rappeuse Enny s’est fait connaitre il y a seulement quelques mois avec « He’s Not Into You » un premier single qui la place d’emblée dans le collimateur de la presse britannique. Pour un coup d’essai, on peut dire que ce fut un coup de maitre : sorti en avril 2020, ce titre tape dans l’oreille d’une certaine Jorja Smith, qui avoue avoir eu un véritable coup de cœur pour la jeune femme.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Dès ce premier single, Enny se fait remarquer avec son flow, doux et feutré, mais d’une remarquable précision, porté par une musique teintée de soul, de r’n’b et de jazz.

Quelques mois plus tard, Enny récidive, cette fois en collaboration avec The Silhouettes Project, un collectif de musiciens londoniens, ou plus exactement une plateforme qui réunit de jeunes artistes britanniques venant du hip hop, de  la soul, et du jazz, en mettant à leur disposition des moyens de production, d’enregistrement et de diffusion pour les aider à sortir de l’ombre. 

C’est dans ce contexte qu’Enny enregistre avec le producteur et musicien Nic Northwest « For South », un titre inspiré, envoutant, très musical, avec son piano jazzy, qu’elle publie en septembre.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

C’est là qu’entre en jeu Jorja Smith, qui tombe littéralement sous le charme de  la jeune femme et la signe illico sur son tout nouveau label indépendant FAMM. Enny y dévoile fin novembre son tout nouveau titre « Peng Black Girls ».

A travers cette chanson, libérée des clichés dans lesquels on voudrait l’enfermer, Enny se fait portevoix de la sororité, en célébrant la beauté et la diversité des femmes noires, dans tout ce qu’elles ont de plurielles. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Nous pouvons être classes, cultivées ou bien venir de la rue, mais il n’y a pas de mauvaise façon d’être une femme noire… Lorsque je regarde autour de moi, ma famille, mes amis ou même des femmes au hasard, j’hallucine en pensant au fait que la société et même notre propre culture, nous répètent que nous ne sommes pas jolies à cause de la couleur de notre peau ou de certains traits physiques… »

Percutant, incisif et drôle, débordant d’énergie, le titre « Peng Black Girls » est une véritable déclaration d’amour aux femmes noires. Enny vient d’en enregistrer une nouvelle version pour Colors avec Jorja Smith.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Et ce titre « Peng Black Girls » vaut le détour rien que pour cette punch line signée Enny : 

I was black when it wasn’t even in style / J'étais noire quand c’était pas encore à la mode »

Ah l’humour anglais, quel délice…

Contact
Thèmes associés