Jacob Salem est issu d'une famille de serviteurs du Mogho Naaba, le souverain du peuple Mossi, l’ethnie majoritaire du Burkina Faso.

Le rock mossi de Jacob Salem & Somkieta  - capture écran de clip Nanluli
Le rock mossi de Jacob Salem & Somkieta - capture écran de clip Nanluli © RFI Talents

Choisi à l’âge de huit ans pour assister le dignitaire à l’occasion de cérémonies royales, Jacob Salem est marqué par la musique qui ponctuait chaque événement du palais. C’est dans cette ambiance très propice qu’il devient l’ami d’un joueur de kundé (une guitare traditionnelle à trois cordes) qui lui apprend les rudiments de l’instrument.  

Mais la vocation de Jacob Salem pour la musique lui viendra surtout à la suite d’une rencontre décisive, celle d’un pasteur qui lui apprend à jouer de la guitare acoustique. Jacob Salem devient ensuite musicien de rue où il gagnera péniblement sa vie, mais cette expérience lui permet surtout de tester les chansons qu’il commence à écrire et surtout d’éprouver une nouvelle forme musicale qu’il est en train d’inventer, le rock mossi, qui consiste en une fusion de blues et du rythme warba, une expression spirituelle des Mossi. 

Une deuxième rencontre déterminante va permettre à Jacob Salem de sortir son rock mossi des frontières du Burkina-Faso, par la grâce du guitariste anglo-suisse, André Courbat. Venu au Burkina Faso en vacances, il profite de son séjour pour rencontrer Jacob Salem qu’un ami lui avait recommandé. Courbat est subjugué par la qualité des mélodies et la voix du burkinabé tandis que Jacob Salem, lui, est conquis par le jeu de son partenaire helvétique. 

De retour en Europe, Courbat, aussi connu sous le nom de Somkiéta,  met tout en œuvre pour produire l’enregistrement d’un disque. Et après quelques allers-retours entre le Burkina-Faso et la Suisse qui auront duré cinq ans, les premiers concerts ont lieu à Ouagadougou, au printemps 2016. 

La radio internationale RFI est enthousiasmée par ce projet et décide de signer ce disque dans son département d’éditions musicales RFI Talents. Des concerts ont lieu en attendant, au Montreux Jazz Festivalet au Festival Lafi-Bala à Chambéry où l’engouement du public est sans appel. Le disque paraît enfin début 2018 sous le titre « Nanluli » 

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.