Après “Sink” son deuxième EP sorti au printemps 2018, la musicienne américaine revient cette fois, avec sous le bras un album tout entier : “Athena” !

Sudan Archives, violoniste et chanteuse américaine, en concert le 23 février 2018 à Oakland (Californie - Etats-Unis)
Sudan Archives, violoniste et chanteuse américaine, en concert le 23 février 2018 à Oakland (Californie - Etats-Unis) © Getty / Tim Mosenfelder

Brittney Denise Parks, alias Sudan Archives, a 25 ans, elle est musicienne, chanteuse, beatmakeuse et productrice. Elle a grandi à Cincinatti, mais vit aujourd’hui à Los Angeles. Elle a appris le violon à l’oreille, en a fait son instrument de prédilection et le fil conducteur sonore de toute son œuvre. Son autre instrument, c’est son home studio où elle produit les sons, les boucles, les beats, les loops et autres nappes qui façonnent sa musique. Une musique qui mêle sonorités africaines et pop américaine, avec des touches aux couleurs rap, soul, folk ou électro. 

Le résultat est moderne, créatif, intemporel et tout à fait fascinant.

Son premier EP eponyme Sudan Archives sort en 2017, il est notamment porté par un titre remarquable et singulier « Come Meh Way »,  qui est un peu le titre signature de Sudan Archives, car c'est avec celui-ci qu'elle est parvenue à trouver précisément le son qu’elle cherchait. C’est aussi ce titre qui lui a ouvert les portes du label Stones Throw, prestigieuse écurie californienne, qui mise aujourd’hui beaucoup sur cette touche à tout autodidacte. 

En 2018 Sudan Archives publie Sink un deuxième EP lumineux et parfaitement réalisé, qui confirme tout le talent et la créativité sans bornes de la musicienne californienne, qui promet alors un album à suivre très vite... Il faudra pourtant attendre encore un an, pour que sorte enfin le 1er album de Sudan Archives !

Athena est disponible depuis le 1er novembre. Il est précédé par « Confessions », un titre qui fait bien le lien avec ses précédents EP.

L'album est vraiment très réussi. Sudan Archives poursuit dans la voie qu’elle avait commencé à explorer, en travaillant le son comme une matière, mais en s’affirmant aussi de plus en plus comme une chanteuse.

Avec Athena, Sudan Archives continue de proposer une musique exigeante et fusionnelle, pour aboutir à un genre de R’n’B, mutant et psychédélique. Un album qui est aussi féministe et à travers lequel Sudan Archives demande aux femmes de prendre conscience de leur pouvoir.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.