À peine un an après “No Mercy For Love”, Cannibale est déjà de retour avec un nouvel album.

Le groupe Cannibale revient avec un nouvel album : « Not easy to cook »
Le groupe Cannibale revient avec un nouvel album : « Not easy to cook » © capture d'écran

Cannibale, ce sont cinq quarantenaires normands avec, à leur tête, Nicolas Camus (chant) et Manuel Laisné (guitare), originaires du même hameau de 300 âmes en Basse-Normandie et qui se connaissent depuis le lycée. Les autres membres du quintet ont bourlingué en jouant dans de nombreux autres groupes ou en accompagnant, lors de séances de studio, des artistes comme Camille Bazbaz ou Johnny Hallyday

Ils décident un jour de gagner en liberté artistique, en signant en 2016 avec Born Bad Records, un label de rock made in France, farouchement indépendant, qui fêtait alors ses dix ans d’existence et connu pour œuvrer principalement dans le rock-garage ou le post-punk et aussi pour laisser ses artistes évoluer à leur guise, libérés de toutes les contraintes techniques et de la pression du marketing. 

Cannibale s’ajoute à la déjà longue liste d’artistes singuliers qui composent le catalogue Born Bad, tels : Frustration, JC Satan, Magnétix, Cheveu, Cyril Cyril (en play-list sur France Inter), Forever Pavot ou encore Julien Gasc. BBR a aussi édité le tout premier album du groupe La Femme qui connaît depuis une belle carrière. 

Cannibale s’est fixé un cap très précis sur l’utilisation des instruments : la basse et les percussions sont les éléments principaux qui constituent l’armature d’un répertoire qui mélange la cumbia colombienne, le ska jamaïquain et l’afrobeat nigérian, le tout baigné dans la moiteur tropicale du groove. Le groupe puise principalement ses influences dans la musique des Caraïbes et de l’Afrique de l’Ouest de la fin des années 1960

Les conditions d’enregistrement des disques de Cannibale restent rudimentaires puisque le groupe n’utilise qu’un seul micro et un ordinateur, considérant le coût d’un studio trop onéreux et le travail de la post-production discutable. 

C’est la musique qui colore le son, et non l’inverse

Cela n’empêche pas Cannibale de rencontrer un public toujours nombreux puisque entre la sortie de leur premier album et Not Easy To Cook qu’il s’apprête à publier dans quelques semaines, le groupe aura joué sur plus d’une centaine de dates et aura écumé quelques festivals dont Rock en Seine, bénéficiant au passage d’une presse dithyrambique. 

Outre des cris d’oiseaux et de bruits de la jungle, l’album propose sur la plage 10 (non mentionnée) 6 minutes 43 de coassements de …grenouilles ! C’est un disque qui trouvera aisément sa place dans les magasins qui prônent la nature et la découverte… 

Le nouvel album de cannibale Not Easy To Cook sort chez Born Bad Records le 16 novembre.  

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.