Dans la foulée du très joli single « You’re too precious » paru au printemps dernier et de la sortie du titre « Afterlife » qu’il a produit pour le collectif de rappeurs new-yorkais Flatbush Zombies, James Blake revient avec le très convaincant « Are you even real ? ».

James Blake, auteur-compositeur-interprète, multi-instrumentiste et producteur en concert au Festival Way out West le 8 août 2019 à Göteborg, en Suède.
James Blake, auteur-compositeur-interprète, multi-instrumentiste et producteur en concert au Festival Way out West le 8 août 2019 à Göteborg, en Suède. © Getty / Julia Reinhart / Redferns

En un peu plus de dix ans, James Blake est passé de l’ombre à la lumière, de l'underground Londonien à la culture pop et mainstream internationale. Il faut bien dire que ce musicien / producteur / chanteur produit avec constance une musique d’une grande qualité.

Après une série de single et de EP sortis entre 2009 et 2010, James Blake a littéralement mis tout le monde d’accord en 2011 avec son premier album éponyme. Un disque qui ne ressemblait à pas grand-chose d’autre à l’époque : des titres chantés sur des productions électroniques, minimales, précises, contrastées, jouant sur les reliefs, les textures sonores, et les effets multiples, en particulier sur la voix. 

Puisque bien souvent, tout doit être étiqueté, on parlait alors de Post-Dubstep pour qualifier sa musique. De fait, James Blake a clairement été inspiré par le Dubstep et les techniques de production de ce style musical (et plus largement du meilleur de ce qui se faisant en matière de dance musique et de musiques électroniques en Angleterre) pour produire cet album.

Après quatre albums et de nombreuses collaborations plus prestigieuses les unes que les autres (Bon Iver, Kendrick Lamar, Rosalia, Frank Ocean…), James Blake est devenue un figure influente, quelqu’un qui compte sur la scène musicale internationale. Et ce qui est absolument formidable, et un peu rassurant aussi, c’est qu’il connait ce succès en produisant une musique toujours aussi personnelle, exigeante et qualitative, à l’image de son tout nouveau single « 

», qui vient d’entrer dans la Playlist de France Inter.

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.