General Elektriks alias Hervé Salters est un artiste globe-trotter. Après avoir vécu 12 ans aux USA, Salters vit désormais à Berlin, où il a composé en partie son cinquième album : « Carry No Ghost » Wagram

Herve Salters de General Elektriks à La Maroquinerie en2012
Herve Salters de General Elektriks à La Maroquinerie en2012 © Getty / David Wolff

General Elektriks est un des rares français à faire des tournées internationales, et faire danser les gens au quatre coins de la planète. 

C’est dans ce cadre que s'est construit son dernier opus : " C’est la première fois que je fais un album pendant une tournée. Le fait de retrouver le public avec « To Be A Stranger » (son précédent album) après un break de 4 ans, a déclenché quasi-instantanément de nouvelles idées de morceaux. À peu près au même moment, j’ai fait l’acquisition d’un Prophet 5, un synthétiseur fabuleux. Dès que j’avais quelques jours off, je m’enfermais en studio avec cet instrument, nourri par l’énergie du public que je venais de quitter. Balancer un maximum d’énergie, générer quelque chose d’extrêmement positif qui permette aux gens de s’extraire de leurs problèmes... Les poids qu’on porte au quotidien, les fantômes, sont alors mis de côté. Avec ce disque, tout s’est fait facilement, tout a coulé de source. Je me suis retrouvé de nouveau comme un gosse avec mes synthétiseurs, j’ai invité les musiciens avec qui je joue live sur certains morceaux, et voilà ! "

" Carry No Ghost " le nouvel album de General Elektriks nous permet aussi d’entendre Hervé Salters chanter en français, comme pour ce titre « Au tir à la carabine »  à retrouver dans la playlist de France Inter.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.