Après sept ans d’absence, le chanteur suisse nous propose un nouvel album, annoncé de longue date mais qui a fini par être publié le 15 février dernier et s'intitule « Hüh ! » (viens en bernois).

Concert du chanteur Stephan Eicher sur la scene de l' Eden, a Sausheim le 10 fevrier 2019
Concert du chanteur Stephan Eicher sur la scene de l' Eden, a Sausheim le 10 fevrier 2019 © Maxppp / Vincent Voegtlin

Si Stephan Eicher a connu des bas avec son ancien label qui l’ont éloigné des studios durant quelques années, il nous revient par le haut avec ce nouvel album, sur lequel il est accompagné par une fanfare de douze musiciens, tous originaires de Berne, le Traktorkestar composé de trois batteurs-percussionnistes, de six souffleurs (trompettes, trombones, saxophone…), d’une chanteuse de jazz, Claire Huguenin et d’une rappeuse, Stef La Cheffe, qui pratique le beatboxing (une technique qui consiste à imiter des instruments de percussion, uniquement avec la voix). 

L’album Hüh !, comporte quatre chansons inédites et huit reprises de son ancien répertoire revisitées dans des sonorités assez éloignées de leurs versions originales…  

Le virage musical vers le folklore balkanique de Stephan Eicher est également lié à son histoire personnelle et à ses racines. Il y a quelques années, l’artiste d’origine yougoslave Goran Bregovic avait sollicité Eicher pour participer à un album de musiciens qui avaient tous en commun la culture des gens du voyage. Or, Stephan Eicher, par son père, vient d’une famille yéniche, un peuple nomade d’Europe centrale. L’histoire de ce père est assez douloureuse quand on sait qu’étant enfant, il dissimulait ses origines car, à l’époque, les enfants du voyage étaient enlevés de force et placés dans d’autres familles, jusque dans les années 1970. 

Cette histoire, Stephan Eicher a décidé de la transcender à travers cette aventure musicale. Dans une interview à la presse, il déclare : 

Je me suis dit qu'il fallait raconter tout ça, mais sur scène. Ce serait ma façon à moi de ranger un peu cette chambre, tout en mettant un vrai joyeux bordel sur scène !

Bien avant le Traktorkestar, Stephan Eicher avait connu une première expérience avec les Eichhorns, une fanfare polka de Lucerne, en Suisse, mais ses membres avaient tous un travail et exerçaient dans des fermes avec des vaches qui les empêchaient de partir en tournée. Stephan Eicher s’est donc tourné vers des musiciens professionnels, le big band bernois Traktorkestar, et a réussi à les persuader de l’accompagner sur ce voyage. 

« Étrange », un des 4 titres inédits de l’album Hüh !, de Stephan Eicher & le Traktorkestar (Polydor) 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.