Et figurez-vous que le 20 Septembre paraissait "They Found My Body In A Bag", le nouvel album du sieur Jansson.

Bror Gunnar Jansson, un drôle garçon, et un amoureux du blues venu du pays des élans
Bror Gunnar Jansson, un drôle garçon, et un amoureux du blues venu du pays des élans © Capture d'écran

Si le style de Bror Gunnar Jansson s’inscrit dans un blues rude à la Son House ou Lightnin Hopkins, les histoires qu’il raconte, installent aussi un décor. 

Dans ses chansons, nous retrouvons des personnages récurrents, comme un certain Edward Young, un faux prophète qui est toujours prêt à tuer son prochain, Billy un dangereux psychopathe du genre qui aime beaucoup sa maman, on retrouve la trace de Billy sur une dizaine de ses chansons, ou bien Butch un boxeur amateur parti de Cuba pour l’Amérique pour un territoire qui deviendra pour lui le pays des rêves brisés.  

Avec ce nouvel opus « They Found My Body In A Bag  » (Miliani), on pourrait presque parler d’un concept album, puisque toutes les chansons de ce disque ont pour toile de fond des faits divers suédois, comme celui de Catrine Da Costa en 1984, dont le meurtre n'est toujours pas vraiment élucidé à ce jour. 

Je n'essaye pas de faire du divertissement de ces choses horribles que certaines personnes ont faites à d'autres et de toutes les souffrances qu'elles ont causées. C’est tout simplement ma façon d’essayer de faire face au monde dans lequel nous vivons et à la notion selon laquelle certaines personnes deviennent perverses et d’où vient ce mal. Comme toujours, il s’agit de violences masculines principalement infligées à des femmes. Nous devons mettre fin à cela. Et ensemble nous pouvons. 

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.