Urban Village sortent leur premier EP (avec quatre morceaux), et un nouveau titre, "Ubaba", vient d’entrer dans la Playlist d’Inter.

Portrait du groupe Urban Village.
Portrait du groupe Urban Village. © Justice Mukheli

"Izivunguvungu" ces petites boucles, la sanza (le piano à pouce) et puis les chœurs, ce titre c’est à peu près tout ce qu’on pouvait écouter d’eux jusqu’ici.

Le nom d’Urban Village ne doit rien au hasard : les quatre musiciens (Lerato Lichaba le guitariste, Tubatsi Mpho Moloi chanteur flutiste et multi-instrumentiste, Simangaliso “Smash” à la basse et Xolani "Cush" Mtshali à la batterie) ont tous grandi à Soweto, un des township de Johannesburg, une ville dans la ville qui compte plus d’un million d’habitants, très marquée par les résistances à l’Apartheid. 

Musicalement le groupe Urban Village va plutôt à contre-courant de ce qui se fait en ce moment en Afrique du Sud : alors que la house et l'amapiano dominent (c’est à dire plutôt des musiques de DJ, avec des grosses basses, des sonorités profondes) eux proposent une écriture en groupe, très difficile à mettre dans une case. 

A l'image de la ville de Johannesburg et de ce creuset que représente Soweto, où beaucoup de cultures, d'ethnies différentes se croisent, on trouve chez Urban Village des influences occidentales, du rock notamment, et différentes musiques traditionnelles. 

Les voix que vous entendiez-là,  dans ce premier morceau « Izivunguvungu » relèvent d’un style d’harmonies vocales (Isicathamiya) utilisé par les travailleurs migrants zoulous.  

Ce morceau de labeur parle (je cite les musiciens) « des efforts à faire, des difficultés de la vie et de la promesse d’un retour à la maison » .

Urban Village seront aux prochaines Transmusicales de Rennes en décembre où ils doivent donner leurs deux premiers concerts.

En attendant voici leur premier EP qui vient de paraître, trois titres et un remix techno, très subtil signé Chloé, la productrice et DJ française. 

Le morceau qui vient d’entrer dans la playlist de France Inter s’appelle « Ubaba » qui veut dire Papa 

Je vous traduis les derniers mots  :

où sont les pères ? où sont les figures nobles ? Là dans ces maisons »

Le clip qui accompagne la musique montre ces Men’s Hostels, où, pendant l’apartheid, vivaient des employés noirs attirés en ville par le travail, et qui vivaient isolés entre hommes, dans des conditions de vie affligeantes, s’entraidant chacun comme ils pouvaient. 

Où sont les figures paternelles ? » demande une voix. 

Elles sont là, dans cette chanson d’Urban Village. 

Leur premier album devrait sortir le 21 janvier 2021 chez No Format et Urban Village sera en concert le 1er avril 2021 au Café de la Danse.

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.