Musicien de Jazz, batteur, producteur, chanteur, Kassa Overall cherche une nouvelle grammaire musicale entre hip-hop et jazz.

Le musicien de Jazz, batteur, producteur, chanteur, Kassa Overall sur la scène du Royal Festival Hall lors du London Jazz Festival le 15 novembre 2014 à Londres.
Le musicien de Jazz, batteur, producteur, chanteur, Kassa Overall sur la scène du Royal Festival Hall lors du London Jazz Festival le 15 novembre 2014 à Londres. © Getty / Andy Sheppard / Redferns

Sur son nouvel album "I think i’m Good" (Brownswood/Records) pas moins de 23 artistes et activistes des musiques improvisées ont rejoint le projet de Kassa Overall. 

Chacune et chacun apporte une nouvelle syllabe au nouveau vocabulaire qu’il essaye de construire. Dans un esprit de production ou tout ce fait de manière minimaliste, et donc au plus près des musiciens, Overall se définit comme 

un musicien de jazz, un rappeur de sacs à dos et un producteur de chambre à coucher".  

Son travail s’inscrit dans le mouvement mondial que connaissent les musiques improvisées, ou producteurs, musiciens, publics proposent une alternative à une musique formatée. 

Ce disque, est aussi une introspection personnelle mais aussi politique puisqu’il raconte dans presque chacun de ses textes, comment il subit sa tendance bipolaire et cet "enfermement", dans lequel cette maladie le conduit, et la façon dont notre monde préfère cacher les différences plutôt que de s’en servir.  

L'instabilité mentale ou l’hypersensibilité, dit-il, était quelque chose qui semblait trop tabou pour en parler, Je veux montrer au monde que les personnes mentalement sensibles sont aussi  les innovateurs de notre société".

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.