“Look Now” paru le 12 octobre dernier signe le retour non seulement d’un des plus talentueux auteurs-compositeurs-interprètes de Grande-Bretagne mais également un des plus influents et des plus éclectiques de sa génération.

Elvis Costello, en concert le 18 octobre 2017 à New York.
Elvis Costello, en concert le 18 octobre 2017 à New York. © AFP / Cindy Ord, GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Elvis Costello, faut-il encore le rappeler, c’est 40 ans d’une carrière riche de quelques 300 compositions. Il n’a cessé d’explorer les différents genres musicaux qui vont du punk à la pop en passant par le folk, la musique classique, la new-wave ou le jazz. En 2013, il s’est même essayé au hip-hop avec l’album Wise Up Ghost sur lequel il était accompagné par le groupe de rap américain The Roots

D’origine irlandaise, Costello est tout bonnement une légende en Angleterre… et pas seulement là-bas ! S’il ne fallait citer que quelques titres qui ont fait d’Elvis Costello une star du rock : « Shipbuilding », « Red Shoes », « Chelsea », « Riot Act », « Party Girl », et surtout « Everyday I Write The Book », un titre qui a largement contribué à le faire connaître au grand public en France, en 1983… 

Sur son 30ème album studio Look Now, Elvis Costello est flanqué de The Imposters (Steve Nieve aux claviers, Davey Faragher à la basse et Pete Thomas à la batterie), un groupe qui le suit depuis 2002, succédant ainsi aux légendaires The Attractions qui l’ont accompagné durant une vingtaine d’années. 

Durant sa longue carrière, lorsqu’Elvis Costello ne jouait pas avec les Attractions ou les Imposters, il s’adjoignait les services de prestigieuses collaborations. Il a notamment cosigné et co-interprété des albums avec le guitariste de jazz américain Bill Frisell, avec le musicien légendaire Burt Bacharach (Monsieur « Look Of Love » en personne !), le compositeur de musiques de films Richard Harvey, la mezzo-soprano suédoise Anne-Sofie Von Otter, le pianiste et chanteur de rhytm & blues Allen Toussaint, le quatuor à cordes britannique Brodsky, et enfin The Roots. 

Costello s’est essayé à tous les styles musicaux avec plus ou moins de bonheur, mais quoi qu’il en fut, il n’a jamais cherché à plaire ni à être au goût du jour. Avant d’enregistrer l’album Look Now, il avait une idée assez précise de ce qu’il voulait faire, c'est-à-dire un disque ayant la portée d’Imperial Bedroom (son album de 1982), la beauté et l’émotion de Painted From Memory (son disque avec Burt Bacharach). Et c’est précisément ce même Burt Bacharach, aujourd’hui âgé de 90 ans,  que l’on retrouve sur ce nouveau disque dont il a composé un des titres, « Don’t Look Back », sur lequel il accompagne lui-même Costello au piano. 

Le titre « Don’t Look Now » est dédié, d’abord à la femme de sa vie, la chanteuse de jazz canadienne Diana Krall, ainsi qu’à son père disparu. L’album Look Now est sorti dans un contexte alarmant. Au moment de démarrer une tournée en juillet dernier, Elvis Costello a dû l’interrompre brutalement pour être opéré en urgence d’un cancer. Sur son site internet, le chanteur annonce que « cette tumeur pourrait être vaincue par une unique opération ».

► Elvis Costello, album Look Now chez Concord.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.