Neuf ans après le décès de son rappeur Guru, et seize ans après la sortie de son album précédent “The Ownerz”, le groupe Gang Starr sort un nouvel album intitulé “One Of The Best Yet”.

DJ Premier, du groupe de rap américain "Gang Starr" très en vogue dans les années 1990 (photographié en 2008)
DJ Premier, du groupe de rap américain "Gang Starr" très en vogue dans les années 1990 (photographié en 2008) © Getty / PYMCA/Universal Images

Gang Starr est un groupe mythique du rap américain, un duo composé d’un rappeur, Guru, décédé il y a neuf ans, et d’un DJ / beatmaker, DJ Premier, une légende en matière de production et de dee-jaying. Le groupe a occupé le devant de la scène du rap américain entre 1989 et 1993, avec ses quatre premiers albums, des « classiques », qui ont définitivement marqué leur époque et l’histoire du rap.

Gang Starr, c’est un équilibre subtil entre la voix de Guru, son rap conscient, authentique, inspiré par la rue et ses réalités, et les productions de DJ Premier, marquées par l’héritage de la soul, du funk et du jazz.

Il y a neuf ans, le rappeur Guru disparaissait. DJ Premier a dû longuement négocier pour obtenir le droit d’utiliser la voix de Guru et sortir ce nouvel album sous le nom de Gang Starr. Pour produire les seize titres de ce disque, il s’est appuyé sur des pistes vocales totalement inédites de Guru. Il a travaillé en studio pendant dix-huit mois sur la production et la réalisation des musiques qu’il a conçues pour accompagner ces « a cappella ». 

Le résultat, c’est un bon album de Gang Starr, un disque dans lequel on retrouve avec plaisir la formule qui a fait le succès et la réputation du groupe, la combinaison très efficace entre la voix de Guru et les productions de DJ Premier. C’est un album qui renvoie au son des années 1990, une époque où le rap s’appuyait souvent sur l’utilisation de samples de titres soul, funk, jazz. Et lorsque DJ Premier utilise des échantillons de morceaux anciens, on entend ou on devine toujours le craquement des vieux vinyles. Le son de Gang Starr est encore et toujours chaleureux, accessible, puissant. 

Pour ce nouvel album, DJ Premier a convié plusieurs invités qui sont venus poser leurs voix à côté de celle de Guru. Des proches du groupe, qu’il est presque naturel de retrouver là, comme Q-Tip (A Tribe A Called Quest), MOP, Jeru The Damaja ou Talib Kweli. Mais DJ Premier a également fait participer le rappeur J. Cole, un artiste contemporain, talentueux, dont la voix et le ton s’accordent parfaitement à celle de Guru.

Programmation musicale
  • KRAFTWERKLes mannequinsLabel : CAPITOL RECORDS1976
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.