Samedi 1er et dimanche 2 juin, se tient à Vincennes, le festival "We Love Green" qui nous tient particulièrement à cœur à France Inter, non seulement pour sa programmation qui est toujours de qualité, mais aussi pour les messages envoyés par cette manifestation qui connaît peu d’équivalent dans le monde.

« We Love Green », le festival qui se met au vert…
« We Love Green », le festival qui se met au vert… © Maxppp / Marlene Awaad / IP3

Tout est dans son nom : We Love Green (Nous aimons le vert). Qui a fréquenté au moins une fois ce festival sait que ce n’est pas un vain mot : il n’y a pas plus vert que ce rendez-vous annuel ! 

Depuis ses débuts en 2011, We Love Green a pour vocation d’allier au plaisir de la musique, une gestion éco-responsable drastique du lieu et dans le déroulement des festivités. Les fondateurs du festival, Marie Sabot et son mari Alexandre Jaillon, n’ont eu de cesse, toutes ces dernières années, de mettre l’environnement au cœur de la musique et à tous les niveaux de l’organisation, à travers des valeurs militantes. 

We Love Green accueillera cette année environ 80.000 personnes dans le bois de Vincennes, un espace protégé qui exige une véritable intendance environnementale : les organisateurs mettent un point d’honneur à promouvoir le développement durable par tout un arsenal où rien n’est laissé au hasard : avec l’approvisionnement d’eau gratuite sur tout le site, la gestion des déchets recyclés, des générateurs d’électricité à l’huile végétale également recyclée, la mutualisation de camions frigorifiques, la redistribution des invendus alimentaires dans un centre de tri. Quant à la gastronomie consommée sur place, il va sans dire que les plats sont 100% bio et tracés. 

En résumé, c’est une véritable économie sociale et solidaire qui se met en place. 

Cette année, deux nouveautés viennent s’ajouter à ce défi écologique : zéro carbone et zéro plastique. Enfin, une scène Think Tank (un lieu de conférences) viendra compléter le dispositif où des acteurs de la transition écologique et des spécialistes du changement climatique viendront échanger leurs points de vue. 

Mais We Love Green reste avant tout un festival de musique. 

Cette huitième édition accueillera cette année (entre autres)  : Metronomy, Booba, Tame Impala, Altin Gün, Sebastian, Columbine, Rosalia, Flavien Berger, mais aussi Christine & The Queens, Rex Orange County, Kali Uchis, Laurent Garnier, Sleaford Mods, Johan Papaconstantino, Requin Chagrin… 

Le lendemain dimanche, se succèderont Idles, Hamza, Bonobo et Courtney Barnett dont France Inter retransmettra le concert ainsi que celui de Kali Uchis (enregistré la veille), à partir de 20h... 

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.