Rosalía est une jeune chanteuse espagnole, très populaire dans son pays, imprégnée par le flamenco depuis son adolescence, qui vient de sortir son deuxième album, brillant, intitulé “El Mal Querer”.

Rosalía, chanteuse catalane qui mêle le flamenco au RnB et à l'électro... Ici sur la scène du MTV Europe Music Awards, à Bilbao, le 04 novembre 2018 (Espagne)
Rosalía, chanteuse catalane qui mêle le flamenco au RnB et à l'électro... Ici sur la scène du MTV Europe Music Awards, à Bilbao, le 04 novembre 2018 (Espagne) © AFP / Lluis Gene

Catalane âgée de 25 ans, Rosalía a découvert le flamenco à l’adolescence et s’est littéralement passionnée pour cette musique et cette culture. Elle a d’ailleurs suivi un apprentissage avec un maître en la matière à l’Ecole Supérieur de Musique de Catalogne.

Rosalía a sorti un premier album l’année dernière, Los Angeles, qui lui a valu un gros succès en Espagne et en Amérique Latine, ainsi que le prix de la meilleure nouvelle artiste aux Latin Grammy Award 2017.

« Malamente », le premier single de son nouvel album, vient d’être récompensé de deux prix aux Latin Grammy Awards 2018 (meilleure chanson « alternative » et meilleure performance « urbaine / fusion »).

Rosalía a travaillé pendant deux ans sur ce deuxième album, un disque dont elle dit qu’il résume la façon dont elle perçoit le flamenco ici et maintenant. C’est donc un disque de flamenco, évidemment, mais pas seulement. C’est un album hybride dans lequel on peut entendre des éléments de pop, de R&B et de musiques électroniques.

Le producteur du disque, El Guinchon, figure montante de la scène électronique espagnole (pas vraiment connaisseur de flamenco lorsqu’il a commencé à travailler avec Rosalía), a construit l’album sur un mélange d’éléments électroniques (batteries, percussions, lignes de basse) et des sons traditionnels du flamenco (harmonies vocales, guitares, claquements de main, castagnettes).

El Mal Querer est un album court, dense, moderne, puissant, minimal, porté par la voix de Rosalía, très belle, sa maîtrise technique impressionnante, et sa grâce.  Si les deux singles du disque, « Malamente » et « Pienso En Mira » sont plutôt dans un registre pop / r&b, dansants, accrocheurs, le reste de l’album est beaucoup plus lent, profond, dramatique, et imprégné de l’histoire et des traditions du flamenco. 

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.