Suivre la carrière des Breeders, c’est prendre un chemin sinueux ou l’on aime se perdre

The Breeders en concert à la Gaîté lyrique en 2017
The Breeders en concert à la Gaîté lyrique en 2017 © Getty / David Wolff - Patrick/Redferns

Les Breeders avaient marqué les années 1990 avec leur tube planétaire « Cannonball » 

Mais, il s’agit bien là du seul hit du groupe originaire de Boston. En 2013 pourtant pour fêter les 20 ans de leur album « Last splach », les Breeders s’était reformé et avait joué l’intégralité de ce disque lors de ce concert et d’une tournée qui a duré presque deux ans. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le plaisir de se retrouver ensemble leur a donné des ailes. En totale indépendance et pour voir de quoi ils étaient encore capables, ils ont composé, enregistré, et finalement pris leur bâton de pèlerin pour retrouver un label. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

C’est Steve Albini, producteur émérite du rock américain et vieux compagnon de route des Breeders qui s’est occupé de l’enregistrement de « All Nerve » cinquième album du groupe en 27 ans, et sans doute , un des meilleurs...

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Contact
Thèmes associés