Un coffret de 5 CDs, réunissant les premiers enregistrements du légendaire Sam Cooke, paraît chez Panthéon-Universal. Ce sont les sessions de studio réalisées entre 1957 et 1960 pour le label Keen Records.

Portrait de l'auteur-compositeur-interprète, Sam Cooke en 1970.
Portrait de l'auteur-compositeur-interprète, Sam Cooke en 1970. © Getty / Michael Ochs Archives

Après avoir été une star du gospel, Sam Cooke décide de changer de braquet et va créer le chaînon manquant entre  l’orthodoxie du gospel et l’idée profane propre au rhythm and blues et à la soul. 

Le coffret de cinq disques « The Complete Keen Years 1957-1960 » (Universal), permet de suivre l’évolution de ce monstre sacré au destin hors norme. 

La période qu’il passa chez Keen est celle d’une transition, du passage d’un monde à un autre. 

Keen Records et Sam Cooke auront eu des destins intimement liés, puisque c’est en 1957 que le label voit le jour, et que le chanteur rejoint cette équipe. A peine signé, l’artiste enregistre durant cette même année ses premiers gros hits : « You Send Me », « Ol’ Man River » ou « Summertime » qui figureront sur « Song By Sam Cooke », pièce maîtresse de la Soul. 

En 1959, Sam Cooke sort « Tribute To The Lady » et rend hommage à l’immense Billie Holiday, décédée en avril de la même année, en se réappropriant avec classe les standards de « Lady Day ». 

En 1960, Keen Records sort le dernier opus émanant de cette collaboration essentielle pour l’histoire de la musique, et propose un « (What a) Wonderful World ». 

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.