Éric et Quentin passent en revue la nouvelle génération du rap français. Cette fois-ci, dans la playlist de France Inter, ils retracent l’itinéraire d’un monument du genre.

Le rappeur Rim'K pendant le Game Over Rap Festival au Zénith de Paris le 2 décembre 2018 à Paris.
Le rappeur Rim'K pendant le Game Over Rap Festival au Zénith de Paris le 2 décembre 2018 à Paris. © Getty / David Wolff - Patrick / Redferns

Éric : on dit souvent que le plus difficile pour un artiste c'est de durer. 

Quentin : Qui dit ça ?
 

E : je sais pas, mais c'est toujours bien de débuter une chronique avec une phrase un peu sentencieuse comme ça. 

Q : pas faux... en même temps, elle s'applique très bien au rappeur Rim'K, s'il y en a bien un qui dure dans le métier c'est lui. 

E : oui, Rim'K a 41 ans, et déjà une longue carrière derrière lui, rappelez vous, en 1994 il fonde avec AP et Mokobé le 113, un groupe qui va marquer toute une génération.

Q : le 113 qui à l’époque fait parti de la Mafia K’1 Fry, collectif qui a vu naître des rappeurs légendaires tels que Kery James ou Rohff.

E : et Patricia Kaas.

Q : nan ça c’est un autre collectif Éric. Bref, le premier album du 113 sort en 1999 il s'appelle Les Princes de la ville, la majorité des titres sont produits par DJ Mehdi et Manu Key, il y a que de tubes dessus, vous vous en souvenez forcément, écoutez ça :

Q : mais aussi le fameux Tonton du Bled

Q : le succès du 113 avec l'album Les Princes de la ville, est incroyable, écoute bien ça Eric, Rim'K, AP et Mokobé vont même être récompensés aux Victoires de la Musique. 

E : je te crois pas. 

Q : si je te jure, en 2000 les Victoires de la musique ont récompensé des rappeurs.

E : et puis en 2004, dix ans après la création du 113, Rim'K décide de se lancer en solo avec un premier album L'Enfant du Pays, et enchaîne ensuite avec un autre album en 2007, Famille Nombreuse.

Q : ses thématiques sont souvent liées au partage entre les peuples et à l'anti-racisme, il crée même le projet Maghreb United en 2009 où il rassemble sur scène une quarantaine d’artistes rap, raï et R’n’b comme Diam's, Kenzah Farah, Kery James ou Amel Bent, projet qui finira disque d'or.

Q : Rim'K c'est un peu le tonton du rap français, il s'entend bien avec tout le monde, n'entre pas dans les clashs, et surtout, il continue à faire de la musique avec son propre label. 

E : j'imagine que comme par hasard, si on n'en parle dans cette chronique, c'est parce qu'il vient de sortir un album ! 

Q : en effet, Rim'K vient de sortir un tout nouvel EP qui s'appelle Midnight et ce qui est surprenant c'est qu'il est accompagné de plein de jeunes stars du rap comme SCH, Koba La D ou encore Hamza. 

E : c'est la force de Rim'K il ne semble pas prisonnier de son passé mais s'intéresse aussi à l'avenir, c'est-à-dire au présent de demain. 

Q : qui dit ça ? 

E : je sais pas mais je trouvais que ça faisait bien avant de terminer la chronique. 

Q : écoute, le prend pas mal mais plutôt que d’entendre des phrases creuses, on va vous recommander d’écouter Midnight le nouvel EP de Rim'K.

Rim’K - EP de cinq titres "Midnight" disponible sur toutes les platesformes

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.