« Face Your Fear » le dernier album du gars d’Atlanta réussit à mettre tout le monde d’accord, et il y a de fortes chances qu’on l’écoute encore dans quelques années...

Curtis Harding
Curtis Harding © AFP

Avec son premier album « Soul Power » (2014) et par son mélange parfaitement réussi de soul et de rock, Curtis Harding nous avait forcé  à mettre un genou à terre. 

Curtis Harding signe avec « Face Your Fear » un vrai album de soul, qui ne sent pas le formol, ni le besoin de copier son prochain. Enfant, il suivait sa mère, chanteuse de gospel qui poussait de la voix à l’église et  pour les sans-abris. Curtis Harding a gardé de cette époque l’idée de ne jamais avoir peur de montrer les tréfonds de son âme. Il pense d’ailleurs que la soul, au-delà d’être un style musical est surtout un moyen de connecter avec autrui.

Après avoir passé du temps à parcourir les USA avec ses parents, Curtis Harding a posé ses valises à Atlanta où il devient la voix du quatuor garage soul Night Sun avec Danny Lee (The Night Beats), Cole Alexander et  Joey Bradley (The Black Lips), ainsi que le choriste de Cee-Lo Green (Gnarls Barkley). 

C’est avec une partie de cette équipe que Curtis Harding a composé les 11 titres de ce deuxième album « Face Your Fear » qui laisse aussi de la place aux expérimentations de Brian Burton, alias Danger Mouse. Ce qui frappe au-delà de la puissance de composition de ce disque, c’est la voix de Harding, tantôt presque fluette, puis définitivement profonde. Tout se passe sans effort apparent, avec bonheur et classe. 

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.