Après avoir publié en janvier « Reminiscence » son second EP/5 titres, Joy Crookes vient de sortir coup sur coup « Since I Left You » puis « London Mine » deux nouvelles chansons qui démontrent toute l’étendue du talent incroyable de cette si jeune artiste.

Joy Crookes, auteure-compositeure-interprète, en concert le 9 mai 2019 à Brighton, en Angleterre.
Joy Crookes, auteure-compositeure-interprète, en concert le 9 mai 2019 à Brighton, en Angleterre. © Getty / Tabatha Fireman/Images pour Fender Musical Instruments Corporation

Joy Crookes, auteure-compositeure-interprète âgée de 20 ans, est issue d’Elephant & Castle, un quartier du sud de Londres. D'origine bangladaise par sa mère et irlandaise par son père, la double identité de la jeune femme est au centre de son art et de ce qui motive sa musique. 

Je suis à 100% bengali et à 100% irlandaise. Je ne comprends tout simplement pas comment vous pouvez diviser une personne en deux ? Je suis mixte, j'ai deux origines, mais je suis à 100% les deux... Et comme vous êtes toujours le produit de votre environnement, le sud de Londres constitue aussi une part importante de ce que je suis.

De fait, Joy Crookes semble avoir une âme bien plus vieille que ses seuls 20 printemps. Aussi bien à travers sa musique élégante, sophistiquée et intemporelle, qu’à travers ses textes, personnels et profonds, souvent à double sens. Elle confiait récemment à un journal anglais, qu’un de ses objectifs principaux avant d’avoir 21 ans, serait de devenir un écrivain plus confiant et éloquent, un parolier devenant poète…

Si la musique permet à Joy Crookes de se dévoiler, elle lui permet aussi de se révéler à elle même. Ainsi, cette chanson « Don’t Let Me Down » Joy Crookes dit l’avoir écrite en 10 minutes, mais surtout qu’elle lui a fait comprendre des choses sur sa relation avec son ex, des choses qu’elle n’avait pas perçues alors. 

Sur une musique aux accents soul, r’n’b, jazz ou pop, Joy Crookes pose sa voix douce mais assurée, associée à une instrumentation ornée de guitares, de cuivres et de piano, étincelants dans leur plus simple appareil. 

L’identité et l’honnêteté sont au cœur du travail de Joy Crookes. Dans ses chansons, la jeune femme aborde les relations, le chagrin et la lassitude, dans un contexte culturel britannique relativement complexe.  

« Since I Left You », est l'une des nouvelles chansons publiées par Joy Crookes, une complainte simple et émouvante... Car l’émotion est une part importante dans l’art de Joy Crookes qui raconte : 

j'ai commencé à écrire des chansons quand j'étais triste à la maison. J'avais 12 ans, j'ai appris la guitare, et au lieu d'être assise dans mon lit en pleurant, j'ai appris à chanter mes pleurs... 

Bien que ses paroles soient émotives et profondes, elles peuvent aussi être espiègles, "so british", dans la lignée d’une Lily Allen.

La toute dernière chanson de Joy Crookes date de quelques jours à peine, elle s’intitule « London Mine ». Cet hommage aux immigrants d'Angleterre, célèbre le peuple invisible et multiple qui compose Londres.  

Joy Crookes travaille actuellement à l’écriture de son premier album. On vous en reparle dès qu’il est prêt.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.