Annoncé par le single « Respire », Gaël Faye s’apprête à publier « Lundi méchant » le 6 novembre. Le slameur franco-burundais continue de creuser son sillon sans relâche et y convie Jacob Banks, Mélissa Laveaux, Samuel Kamanzi, Harry Belafonte et… Christiane Taubira !

Portrait de l'auteur-compositeur-interprète, rappeur et écrivain Gaël Faye.
Portrait de l'auteur-compositeur-interprète, rappeur et écrivain Gaël Faye. © AFP / ULF ANDERSEN / Aurimages

L’histoire de Gaël Faye est à la fois passionnante et tragique. Né d’une mère rwandaise et d’un père français, il a dû fuir son pays à l’âge de 13 ans, au début de la guerre civile au Burundi et du génocide des Tutsis au Rwanda en 1994, pour venir s’installer à Versailles où il passe toute son adolescence. Il se reconstruira petit à petit à travers des études brillantes ; il obtiendra même un master de finance qui le conduira à travailler durant deux ans à Londres pour un fonds d’investissement. 

Mais il finira par quitter la city londonienne pour se consacrer entièrement à la musique, et au rap en particulier. 

Gaël Faye surgit sur les ondes un beau jour 2014 avec un premier album étrangement intitulé « Pili pili sur un croissant au beurre », un titre baroque qui ne peut qu’attirer l’attention. Extrait du disque, « Métis » connaît un succès d’estime qui commencera à faire parler de lui. 

Le succès viendra surtout avec « Petit pays », une chanson autobiographique qui raconte la vie de Gaël Faye, les horreurs dont il a été témoin et son exil en France. Mais « Petit pays » est devenu aussi un roman, un best-seller couronné par un nombre incalculable de prix, notamment celui dont il est le plus fier, le Prix Goncourt des lycéens. « Petit pays » est ensuite adapté au cinéma en 2020 par Éric Barbier. Un film qui aurait dû sortir en mars dernier mais a été reporté pour cause de Covid19. Il est à présent projeté dans les salles obscures depuis le 28 août … 

Ces dernières années, Gaël Faye a multiplié ses participations à de nombreux duos (Tim Dup, La Fine Équipe, Oxmo Puccino, Flavia Coelho…), il a écrit pour la chanteuse Zaz et pour le groupe réunionnais Grèn Sémé ; et a édité deux EP (« Rythmes et botanique » en 2017 et « Des fleurs » en 2018).   En 2020, il nous revient avec un album tout neuf baptisé « Lundi méchant » qui paraîtra le 6 novembre.   

L’expression « lundi méchant » provient d’un concept venu de Bujumbura où les gens sortent en boîte de nuit le lundi soir, presque comme un pied de nez, où l’on décide de ne pas attendre le week-end pour s’amuser. Par extension, c’est devenu un symbole de liberté, un refus du monde tel qu’il est régi. 

Cet album nous réserve quelques surprises, notamment la participation du chanteur américain Harry Belafonte (93 ans !) et une chanson dont le texte est signé Christiane Taubira, « Seuls et vaincus », écrit quelques jours après avoir quitté sa fonction de ministre. 

En attendant, Gaël Faye nous livre un premier extrait de cet album, « Respire ». 

Gaël Faye : album « Lundi méchant », sortie : le 6 novembre (Believe)

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.