“L'avalanche”, est un titre issu d’un album-concept "Mort prématurée d’un chanteur populaire dans la force de l’âge". C’était une pièce de théâtre et c’est aussi désormais un album, signé Arthur H.

Arthur H
Arthur H © Radio France / Alexis Goyer

Papillons noirs et fin du jour dès le petit matin : voici « La plus triste des chansons » extrait du nouvel album d'Arthur H. Un mini album de 8 titres paru vendredi dernier, intitulé d’après la pièce de théâtre de Wajdi Mouawad, écrite en collaboration avec Arthur H :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

La pièce a été créée et jouée fin 2019 au Théâtre national de la Colline à Paris, juste avant la pandémie, et puis forcément elle n’a pas pu tourner en France comme prévu. à défaut de pouvoir la jouer encore sur scène, Arthur H libère ses chansons dans un disque comme suspendu à un fil, autour de l’histoire vertigineuse que Wajdi Mouawad et lui ont imaginé. 

En deux mots : un chanteur sur le déclin, la cinquantaine, amer et déprimé se laisse convaincre par son ancien producteur de mettre en scène sa propre mort, laissant quelques dernières chansons sur lesquelles le public pourra se recueillir, ceci afin de mieux revenir, mais avec quel accueil ? En tout cas le projet est punk et politique à en croire le producteur :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Si la liberté n'était pas terrorisante, tu crois que les gens accepteraient de rater leur vie et de se faire chier leur existence durant à faire un métier qu’ils exècrent jusqu’à la moelle de leurs os ?! Pourquoi les gens se soumettent ? […] C’est par frayeur de la liberté ! »

Un extrait de la pièce ici mis en musique par Nicolas Repac dans l’album d’Arthur H. On rit et on grince avec ces textes et ces chansons aigres-douces, tragi-comiques. Vous entendiez ici le personnage de Faustin interprété par Patrick Le Mauff, où le producteur se voit : 

En mission contre l’occupation généralisée que la gestapo de l'art fait régner partout. Nous sommes les Jean Moulin de la contre-culture » 

Arthur H au milieu de tout cela se promène avec délice, entre son personnage décadent, sorte de Gainsbarre décoloré en costume doré et le musicien subtil qui nous touche depuis des années. Que ce soir sur des kicks de rap ou simplement au piano et à l'harmonica, il emprunte aussi parfois  ses mots aux poètes, souvenez-vous : « Tiens-toi tranquille Ô ma Douleur… »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"Recueillement" de Charles Baudelaire, en version blues sous autotune, Arthur H toujours inspiré. 

Même lorsqu’il s’agit de jouer avec la mort comme dans ce nouveau recueil de chanson nées du théâtre, je vous propose d’écouter « L’avalanche » dans la playlist de France inter, allez en piste : 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Contact