Les dernières nouvelles de General Elektriks remontaient à 2018 avec "Carry No Ghosts". les fantômes n’auront pas eu sa peau, voici, le premier extrait d’un album éponyme à paraître en septembre "Party Like A Human ".

Le groupe General Elektriks en concert pendant la "Fête de la Musique" à Central Park SummerStage, à New York, le 21 juin 2016.
Le groupe General Elektriks en concert pendant la "Fête de la Musique" à Central Park SummerStage, à New York, le 21 juin 2016. © Getty / Jack Vartoogian

RV Salters a pendant longtemps tenu les claviers derrière d’autres artistes (M, Femi Kuti…) et c’est aux USA, lors de son installation à San Francisco et de sa rencontre avec le collectif  Quannum Projects qu’il va concevoir General Elektriks, au programme : une rasade de funk, de rock  et d’électro qui peut parfois lorgner sur le jazz.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

C’est dorénavant  à Berlin sa nouvelle  ville d’adoption qu’il a conçu comme à son habitude enfermé dans son studio « Party Like A Human ».  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Il aura quand  même pris le temps d’inviter sur ce  nouveau disque, le rappeur américain Lateef the Truthspeaker, l’actrice franco-grecque Ariane Labed, la chanteuse brésilienne Céu (dont Salters a co-réalisé les deux derniers albums et pour lesquels il a reçu deux Latin Grammies), mais aussi Quelle Chris et le guitariste Jeff Parker.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Il paraîtrait qu’au centre de cet opus, il existerait une suite de 3 morceaux intitulée ‘Cosmic Check,’ où il imagine « l’invasion extra-terrestre de notre planète et la réaction des humains face à celle-ci. Est-ce qu’un ennemi commun va enfin persuader les humains à s’unir? »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Au moins on saura avec qui l’on va danser.

Par Djubaka

Contact
Thèmes associés