C'est une enquête édifiante de la revue Sang Froid sur les failles de la médecine légale. Il pourrait y avoir plusieurs milliers d'homicides qui resteraient cachés chaque année.

La table d autopsie lors des portes ouvertes du centre funéraire à Mulhouse/
La table d autopsie lors des portes ouvertes du centre funéraire à Mulhouse/ © Maxppp / PHOTOPQR/L'ALSACE/JF Frey

C'est Stéphane Damian Tissot le rédacteur en chef de Sang Froid qui le révèle. Sur le demi-million de morts considérées comme naturelles chaque année, entre 5 000 et 27 000 personnes auraient peut être été tuées et cela reste un mystère, faute d'autopsie.

Sophie Gromb-Monnoyeur qui dirige l'institut médico-légal de Bordeaux explique qu'une des raisons est le refus de certains procureurs. En effet, les magistrats ne demandent pas d'autopsie des corps retrouvés putréfiés ou carbonisés, or environ 80 % de ces décès sont des homicides assure Sophie Gromb-Monnoyeur. En cause: le manque de moyens.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.