On s'assoit au tribunal ce matin sur les bancs de la presse, aux côtés de Dominique Verdeilhan. Le chroniqueur judiciaire de France 2 part à la retraite et referme la page de 31 années de chroniques judiciaires.

Le chroniqueur judiciaire Dominique Verdeilhan, sur France 2.
Le chroniqueur judiciaire Dominique Verdeilhan, sur France 2. © capture d'écran

Dans la lignée des Frédéric Pottecher, Paul Lefèvre ou Jean-Pierre Berthet, Dominique Verdeilhan a incarné depuis 1999 tous les grands procès à la télé, avec parfois des émotions fortes. Comme ce 27 avril 2004, en plein procès Dutroux à Arlon en Belgique. 

La cour d'assises se déplace à Marcinelle, la où Marc Dutroux séquestrait les jeunes filles. Dominique Verdeilhan sera le seul journaliste français à se rendre dans cette cave de l'horreur, pour témoigner. Et dans un cas pareil, "ce n'est pas seulement le journaliste qui est là, c'est aussi le père de famille et le citoyen."

"On sort de cette cave complètement asphyxié, et il faut être à l'antenne trois quarts d'heure après. Là, il faut gérer son émotion, sans être totalement insensible, ni s'effondrer en direct. Mais on s'effondre quelques secondes après. C'est une valise un peu lourde à porter" témoigne Dominique Verdeilhan. 

Dominique Verdeilhan est également l'auteur d'un formidable ouvrage, Les magistrats sur le divan paru en 2017 aux éditions du Rocher, ouvrage dans lequel des juges et des procureurs témoignent de la complexité de leur travail et de la difficulté de rendre la justice.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.