Marion Lachaise a passé 18 mois à rencontrer sept détenus de la prison centrale de Clairvaux, établissement pénitentiaire de l'Aube . Des détenus invisibles dans une prison perdue dans la forêt, adossée à une ancienne abbaye dont elle a immortalisé des photos magnifiques du grand cloître avec les dortoirs collectifs et les cellules cages à poule des siècles passés. Tout est resté intact : la poussière, les murs peints, les oeilletons percés dans des murs de 60 cm d'épaisseur.

L'oeil de Clairvaux
L'oeil de Clairvaux © Trans Photographic Press / Marion Lachaise
Dans l'ouvrage _L'oeil de Clairvaux_ on trouve **des photos de la prison du passé** et **des témoignages des détenus** d'aujourd'hui. Ce livre se déplie en 3 et il suffit de télécharger une petite application gratuite sur son smartphone et de balader l'appareil sur les photos pour qu'apparaissent les vidéos des entretiens que Marion Lachaise a mené avec les détenus qui racontent leur quotidien. Des détenus pour crimes graves qui sont souvent **incarcérés pour plusieurs dizaines d'années** , et pour l'avocate Delphine Boesel, présidente de l'Observatoire International des Prisons, ce livre de témoignages soulève des questionnements essentiels. _L'oeil de Clairvaux_ est un ouvrage qui se lit, qui se manipule et qui s'écoute. "C'est plus qu'un objet, c'est plus qu'un livre, c'est un oeil" écrit l'ancienne ministre de la justice **Christiane Taubira** dans la préface. Marion Lachaise prépare déjà deux projets complémentaires avec les femmes de la prison de Réau et avec les surveillants de la centrale de Saint-Martin de Ré. ### **_L'oeil de Clairvaux_** est paru chez [Trans Photographic Press](http://www.marionlachaise.com/index.php?/antiportraits/loeil-de-clairvaux/).
L'oeil de Clairvaux
L'oeil de Clairvaux © Trans Photographic Press / Marion Lachaise
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.