Jean-Paul Garraud, actuel procureur général à Poitiers
Jean-Paul Garraud, actuel procureur général à Poitiers © MaxPPP

"Dans le prétoire" s'arrête ce matin sur la proposition d'un magistrat pour améliorer la lutte anti-terroriste. L'ancien député Jean-Paul Garraud suggère la création d'un poste de "procureur national" qui ne s'occuperait que de cette question et qui bénéficierait de moyens conséquents en permanence.

L'ancien député UMP de la Gironde, qui avait été le rapporteur de la loi sur le port du voile dans les lieux publics, fait aujourd'hui une proposition beaucoup plus pragmatique et consensuelle. A l'heure actuelle, les affaires terroristes sont regroupées à Paris, elles sont traitées par le parquet anti-terroriste avant d'être confiées à des juges spécialisés, mais c'est le procureur de Paris qui dirige le début de l'enquête, avec certes, des moyens dédiés mais aussi une fonction qui l'amène à traiter toutes les autres affaires de droit commun de Paris. Jean Paul Garraud, qui est aujourd'hui avocat général à la cour d'appel de Poitiers, plaide donc pour l'installation d'un procureur uniquement dédié à cette lourde tâche, comme il en existe déjà un pour les affaires financières. Et cette création s'accompagnerait de procureurs relais en province, ce qui permettrait de dynamiser toute la chaîne pénale anti-terroriste, explique-t-il.

Cette structure serait couplée avec une cour d'assises spéciale, et ce continuum ainsi créé pourrait motiver les policiers que le procureur national anti-terroriste pourrait mobiliser sur l'étendue du territoire.

Et Jean-Paul Garraud estime que ce procureur national dédié 24 h sur 24 à l'anti-terrorisme, pourrait justement mieux coordonner le renseignement en amont. Avec des moyens de police accrus, qui reprendraient les caractéristiques de l'état d'urgence sans qu'on ait besoin de le déclencher. Et toutes ces perquisitions, ces assignations à résidence, resteraient en permanence sous l'autorité d'un magistrat, insiste Jean-Paul Garraud.

Si vous voulez avoir des condamnations, la simple action policière n'est pas suffisante. Avec la structure que je propose, il y aura des policiers spécialisés, je suis certain que ce sera très efficace et soucieux des textes.

Jean-Paul Garraud a présenté son projet de procureur national anti-terroriste au conseiller justice de l'Elysée chez qui il a reçu, dit-il, un accueil bienveillant.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.