L'ex professeur de philosophie est poursuivi par son ancien lycée, l'établissement musulman Averroès de Lille.

Dans une tribune parue dans Libération en février 2015, il avait dénoncé des dérives religieuses de l'établissement.

Soufiane Zitouni est devenu malgré lui un habitué des prétoires. Une première affaire l'avait déjà opposé au lycée Averroès pour les mêmes motifs. Cela lui avait valu une condamnation en appel en mai dernier. Condamnation contre laquelle le professeur de philosophie s'est pourvu en cassation.

Dans sa dernière tribune "pourquoi j'ai démissionné du Lycée Averroès" Soufiane Zitouni persiste. A ses yeux ce lycée dans lequel il a passé cinq mois est "un territoire musulman sous contrat avec l'état et ses responsables jouent un double jeu donnant d'un côté une bonne image dans l'opinion publique, de l'autre en diffusant de manière sournoise une conception de l'islam qui n'est autre que l'islamisme."

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.