Roland Coutanceau à la barre par Thomas Mélandre
Roland Coutanceau à la barre par Thomas Mélandre © Esba TALM - Angers

Les experts judiciaires menacent de faire la grève. Les psychiatres et les psychologues qui interviennent dans les enquêtes criminelles estiment être trop mal payés et ils prévoient de ne plus venir témoigner devant les tribunaux si leur situation ne s'améliore pas.

La situation financière des experts s'est brusquement détériorée ces derniers mois, depuis que le ministère de la justice s'est engagé à clarifier leur situation. Jusqu'à présent, leurs indemnisations n'étaient soumises à aucune charge sociale. Et la régularisation de leur statut a entrainé mécaniquement une baisse drastique des rémunérations, comme l'explique leur porte parole, le psychiatre Roland Coutanceau.

L'expertise psychologique est tarifée à 172 € et l'expertise psychiatrique à 277 €, quelque soit le temps passé. Dans un grand dossier, il y a du temps de lecture, puis il faut s'entretenir avec l'intéressé, puis rédiger un rapport compréhensible des jurés.

Certains experts ont déjà entamé le mouvement de grève

On se souvient d'un psychologue de l'affaire d'Outreau qui avait lancé à ceux qui lui reprochaient d'avoir tiré des conclusions hâtives sur les acquittés "Quand on est payé au tarif des femmes de ménage, on a des expertises de femme de ménage ". Certains experts préfèrent donc aujourd'hui ne plus accepter les missions à ce tarif-là. Ce qui inquiète les magistrats. Marie-Agnès Joly, elle est juge d'instruction à Angers, et membre de l'USM.

Ils refusent d'honorer les missions que nous leur confions, c'est tout à fait inquiétant. Concrètement, j'ai un certain nombre de dossier qui sont terminés, et pour lesquels je n'attends plus que le retour de l'expertise psychiatrique.

Si les experts entrent massivement en grève, ils peuvent donc bloquer la chaîne pénale. Mais nous n'en sommes pas encore là. Les experts ont obtenu un premier rendez vous au ministère de la Justice la semaine prochaine, explique le Docteur Roland Coutanceau.

Nous demandons simplement une juste rémunération de notre travail. Notre mot d'ordre dc'est : moins d'expertises mais de meilleure qualité.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.