Patrick Ramaël
Patrick Ramaël © Radio France / Benoit Collombat

Le juge Patrick Ramaël qui vient de sortir un livre passionnant : « Hors procédure » : l'ouvrage d’un juge qui n’a pas froid aux yeux.

« Le magistrat a un devoir d’impertinence ».

La maxime de Patrick Ramaël détone dans l’univers souvent feutré de la magistrature, mais elle correspond parfaitement à l’idée qu’il se fait de son métier :

Les vérités qui gênent, Patrick Ramaël connaît. Comme dans l’affaire Ben Barka, l’enlèvement de cet opposant marocain en 1965, en plein Paris. En octobre 2007, le juge Ramaël lance des mandats d’arrêts contre des dignitaires marocains, en pleine visite du président Sarkozy au Maroc. Scandale ! Mais le magistrat assume :

Autre affaire d’Etat instruite par le juge Ramaël : l’affaire Kieffer. Le journaliste Guy-André Kieffer, enlevé à Abidjan en avril 2004 par les hommes de main du président Gbagbo.

Enquête en terrain miné, semée de chausse-trappes et de manipulations, comme ce faux témoin que le pouvoir ivoirien tente de mettre dans les pattes du juge Ramaël :

Dans son livre, Patrick Ramaël s’en prend également à quelques avocats « ripoux » dont il a croisé la route :

Face à ce juge Ramaël qui dérange sa hiérarchie, une enquête administrative est lancée. Elle fait finalement long feu.

Après 17 ans à l’instruction, Patrick Ramaël est désormais président de chambre à la cour d’appel d’Aix-en-Provence, qui va donc désormais rimer avec « impertinence ».

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.