Florence Cassez
Florence Cassez © Reuters / Stringer Mexico

Le compte a rebours a commencé pour Florence Cassez emprisonnée maintenant depuis près de 7 ans à Mexico la cour suprême mexicaine doit rendre son verdict mercredi prochain sur le sort de la française, et c'est la dernière chance pour la jeune femme condamnée à 60 ans de prison pour avoir fait partie d'un gang de ravisseurs.

Vous vous rappelez sans doute ces images diffusées à la télévision mexicaine en décembre 2005. Une interpellation en direct dans un ranch près de mexico. Accroupie une jeune femme blonde l'air terrorisée ... ébahie d'être arrêtée. Par la police d'élite du pays pour avoir fait partie d'un commando de preneurs d’otages. Commando auquel appartiendrait son ex compagnon mexicain Israël Vallarta. Ce reportage spectaculaire se voulait une démonstration de force des autorités contre ces enlèvements devenus une véritable industrie au Mexique. Il s'est révélé en réalité être une reconstitution mise en scène pour les media ... la suite on la connait Florence Cassez a été condamnée à 60 ans de prison malgré de nombreuses incohérences dans ce dossier. Aujourd’hui la cour suprême l'équivalent de notre cour de révision reste la seule planche de salut de la française.

-Car au delà du cas de florence cassez c'est aujourd'hui tout le fonctionnement policier et judiciaire du Mexique qui est pointé du doigt.

Les mexicains avait en effet espéré au début des années 2000 un réel changement âpres 71 ans de pouvoir autoritaire et sans partage du PRI le parti révolutionnaire national .; mais leurs espoirs ont vite été déçus ... la corruption , le trafic de drogue et ses cartels , la violence n'ont pas cessé de rythmer la vie de la deuxième puissance d'Amérique du sud bon nombre d'organisations et même certains policiers ont révélé les collusions qui existent entre narco trafiquants et politiques .. Et le cas de florence cassez dépasse maintenant la simple affaire judiciaire d'une française ... d'autant plus que le Mexique va élire un nouveau président a l'été prochain et que le pape arrive dans la capitale a la fin de la semaine prochaine. L’église catholique s'est d'ailleurs largement impliquée pour la jeune femme. Elle a menée une enquête parallèle sur le cas de la française et a été la première à dénoncer une violation flagrante de ses droits aujourd'hui c'est l'un des juges de la cour suprême qui lui emboite le pas . Ils seront 5 à statuer mercredi prochain sur le sort de Florence Cassez. ces juges de la plus haute instance judiciaire du pays font de leur indépendance la clé de voute de l'institution , et leur décision est vous l'imaginez particulièrement attendue , s'ils libèrent la française les partisans du pouvoir en place ont déjà brandi la menace d'une jurisprudence telle qu'elle risque de vider 80% des prisons mexicaines , a contrario les opposants au régime y verrait la fin d'un système souvent bâti sur des preuves et des témoignages fabriques qui a déjà jeté arbitrairement bien des mexicains en prison.

Une chronique de Nathalie Hernandez

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.