En Bretagne et Basse-Normandie, trois journalistes suivent l'actualité judiciaire pour permettre à la presse locale de ne rater aucun procès.

© Matthieu Boucheron

Tout a commencé sur une frustration, celle d'un journaliste de 20 Minutes basé à Nantes. Il couvrait l'actualité locale et en particulier l'actualité judiciaire qui le passionne. Mais Guillaume Frouin était soumis aux horaires de bouclage de son journal et, comme ses camarades de Ouest-France ou du Courrier-de-l'Ouest, il était obligé de quitter les audiences en fin d'après-midi pour se dépêcher d'écrire ses articles. Résultat : il ratait des affaires qui étaient jugées le soir. Alors, en 2014, Guillaume Frouin a plaqué 20 Minutes et il a imaginé PressPepper. Le fonctionnement de l'agence est simple : avec deux autres journalistes basés à Rennes et à Caen, Guillaume Frouin passe ses journées dans les tribunaux et les cours d'appel de Bretagne et de Basse-Normandie. "On assure une veille en droit pénal et en droit administratif, on écrit des dépêches, et les journaux sont alertés à chaque fois qu'une dépêche concerne leur territoire. Ils ne perdent plus de temps à partir en audience. C'est du travail de journaliste qui arrive directement sur leurs boîtes mail."

Contrairement aux autres agences de presse qui proposent des abonnements à l'année, PressPepper propose à ses clients de ne payer que ce qu'ils consomment, que ce qu'ils décident de publier. "C'est assez rassurant pour les journaux, et nous, on s'y retrouve aussi : si un client n'achète pas tel mois, c'est tel autre qui retrouvera un peu de budget et donc, si toute la profession joue le jeu, tout le monde s'y retrouve". 

La formule "PressPepper" pourrait ainsi se décliner dans toutes les régions, c'est un peu le rêve de Guillaume Frouin. "Ça serait bien d'avoir des agences dans toutes les juridictions où l'actualité judiciaire a été laissée en jachère par manque de moyens ou manque de temps. Et l'idée serait qu'on constitue un réseau d'agences. Que l'antenne de PressPepper à Nancy puisse alerter les journaux de Loire-Atlantique si un nantais est jugé à Nancy, qu'il n'y ait plus aucune information qui passe entre les mailles du filet et qu'on puisse donner une information indépendante, objective, impartiale à nos lecteurs, à nos auditeurs, à nos téléspectateurs."

Pour l'instant, PressPepper publie une dizaine de dépêches par jour, des dépêches qui deviennent des articles que vous découvrez tous les jours dans le Télégramme, La Nouvelle République du Centre-ouest, la Presse de la Manche, mais aussi dans le Courrier du Pays de Retz ou encore le Journal de l'Orne. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.