Cette procédure de jugement, vantée par les magistrats pour son efficacité et sa rapidité, est décriée par de nombreux avocats pénalistes qui dénoncent ces dérives.

Comparution immédiate : une procédure décriée par les avocats
Comparution immédiate : une procédure décriée par les avocats © Maxppp / Vincent Isore

Plusieurs avocats ont récemment demandé la suppression de cette procédure et plusieurs décisions récentes ont relancé le débat.

La semaine dernière, au Tribunal de Grande Instance de Créteil, un homme jugé en comparution immédiate était condamné à 15 ans de prison pour agression sexuelle. Une peine digne des verdicts prononcés en Cour d'Assises, mais rarissime en comparution immédiate, même si un prévenu en état de récidive encourt théoriquement jusqu'à 20 ans de prison. Ce mode de jugement, qui intervient immédiatement suite à une garde à vue, ou quelques semaines plus tard si le prévenu en fait la demande, est un cauchemar pour de nombreux avocats.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.