La CEDH présente aujourd’hui le bilan de ses activités, activités marquées par une hausse sensible des affaires et beaucoup d'inquiétudes sur son avenir.

La Cour européenne des droits de l'Homme, à Strasbourg
La Cour européenne des droits de l'Homme, à Strasbourg © Radio France / Jean-Philippe Deniau

La Cour Européenne avait fini l'année 2015 avec un stock de 65 000 dossiers, elle termine 2016 avec 80 000 affaires en cours d'examen.

C'est principalement la tentative de coup d'état en Turquie le 15 juillet dernier qui a provoqué cette explosion de recours. De nombreux citoyens, et particulièrement des avocats, des magistrats, des journalistes ont saisi la CEDH pour des questions de détention arbitraire.

Sur les 47 états membres, 6 pays sont la cible de trois-quart des requêtes reçues à la CEDH: l'Ukraine, la Turquie, la Hongrie, la Russie, la Roumanie et l'Italie. Il s'agit pour l'Ukraine essentiellement de dysfonctionnement de l'institution judiciaire, pour la Hongrie, la Roumanie et l'Italie, de problèmes de conditions de détention dégradantes et de longueur de procédure.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.