Dans la petite boutique de la Maison Bosc, le costumier des cours et des tribunaux depuis plus de 172 ans, installé en face du palais de justice de Paris, sur l'Ile de la Cité, on trouve, du sol au plafond, des robes noires et rouges, des rabats, des toques, des épitoges avec ou sans hermine.

Maison Bosc
Maison Bosc

Au fond de la boutique, quatre couturières découpent et taillent les commandes car ici, on ne fait que du sur-mesure. 

A première vue, pas de grande différence entre une robe d'avocat et une robe de magistrat, elles sont toutes les deux noires, en tout cas pour les magistrats des tribunaux.  Olivier des Moutis, patron de l'atelier détaille les deux costumes :

La robe d'un magistrat est directement inspirée de la tenue du roi puisque le roi a délégué au magistrat le soin de rendre la justice en son nom.  L'avocat est lui arrivé plus tard et ce sont les magistrats qui ne souhaitaient pas que les avocats aient des tenues équivalentes aux leurs.  La tenue des magistrats est en soie, à l'époque elle était composée de deux robes posées l'une sur l'autre.  La robe de l'avocat est en soie seulement aux manches, pour se faire remarquer lors des plaidoiries.  

Sous leur robe, dans le dos, les avocats ont une traîne qui est rabattue vers le haut. Elle est le symbole de leur unité, elle a servi autrefois à ce que les brigands se prennent les pieds dedans quand ils cherchaient à attaquer l'homme de loi par derrière. Aujourd'hui, elle est le signe du deuil. Les avocats la laissent traîner lors des obsèques de leurs confrères. 

Concernant le coût d'un tel costume : vous en trouverez en prêt-à-porter made in très-très-loin, sur internet, pour moins de 200 euros. Mais à la Maison Bosc, c'est la qualité qui prime et certains avocats et magistrats gardent leur première robe toute leur vie. Les prix s'échelonnent entre 1.000 et 3.000  euros pour une robe d'avocat et 1.500  et 7.500 euros pour la tenue des présidents de la Cour Suprême.

Notons au passage que les hermines ont désormais été remplacées par la fourrure de lapin. 

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.