Le 24 janvier prochain s'ouvre à la cour d'appel de Paris le procès de la catastrophe AZF, plus de 15 ans après cette explosion qui avait fait 31 morts et plus de 2500 blessés.

TOULOUSE 19/09/2013 SITE AZF VESTIGES DU SITE AZF QUI A EXPLOSE LE 21 09 2001
TOULOUSE 19/09/2013 SITE AZF VESTIGES DU SITE AZF QUI A EXPLOSE LE 21 09 2001 © Maxppp / PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI

C'est le troisième procès dans cette affaire, le premier des trois qui ne se déroulera pas à Toulouse donc mais à Paris.

En 2009 le tribunal de Toulouse avait prononcé une relaxe générale. En 2012, la cour d'appel avait prononcé des condamnations : un an de prison ferme pour l'ancien directeur du site et 225 000 euros d'amende pour la filiale de Total qui exploitait l'usine.

S'il y a un troisième procès aujourd'hui, c'est parce qu'entre temps, la cour de cassation a estimé qu'une des magistrates du deuxième procès était trop proche d'une des associations de victimes qui s'était portée partie civile. Mais cette même cour de cassation a bizarrement désigné la cour d'appel de Paris pour rejuger l'affaire. Et pour les victimes, ça va être difficile de venir assister à ce procès de quatre mois, mais en revanche, elles pourront suivre le procès en direct, sur un écran vidéo installé au Palais des congrès de Toulouse.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.