Les pompiers ont le feu sacré ! Immersion avec le cinéaste Pierre Jolivet, au cœur des flammes, auprès de ces héros des temps modernes.

Image extraite de "Les Hommes du feu"
Image extraite de "Les Hommes du feu" © 2.4.7. Films / Roger Arpajou

Dans quel monde on vit ? Pendant une heure, on ausculte ce drôle de monde qui nous entoure, avec les hommes et les femmes qui le composent. Entendons leur histoire, savourons leur humanité, flairons ensemble l’air du temps. Tous les jours, un rendez-vous pour écouter l’écho de l’époque et sentir son cœur battre.

Pendant plusieurs mois, Pierre Jolivet s’est faufilé entre deux gros camions rouges de la petite caserne de Bram, dans l’Aude. Son dernier film « _Les Hommes du feu_ » (en salles le 5 juillet) nous décrit le quotidien de pompiers, avec réalisme et humanité.

Philippe (Roschdy Zem), 45 ans, dirige la caserne de Bram. Lorsque débarque « Béné » (Emilie Dequenne), adjudant-chef. Tension sur le terrain et au sein de la brigade... Bien plus que les incendies et les accidents, les pompiers sont confrontés à toutes les formes de détresse qui s’expriment dans notre société actuelle. Les pompiers ne sont-ils que des hommes de feu ?

Pour en parler, Giulia Fois et ses invités Pierre Jolivet et Stéphane Guyot, pompier et conseiller sur le scénario.

Pierre Jolivet
Pierre Jolivet © Radio France / Giulia Foïs

L'univers de Pierre Jolivet

Pierre Jolivet a accepté de nous parler un peu de lui, à travers des objets et des musiques...

Son choix musical : Give Me Back My Bullets des Lyrnyrd Skinners

Son texte : A l'épreuve du feu de Fred Macchiani (paru au Cherche-Midi en 2007). L'histoire vraie d'un pompier brûlé vif dans un incendie ; il y a perdu son visage et ses mains... Ce texte a alimenté l'envie de Pierre Jolivet de réaliser son film.

Il avait fait quatre vacations, il était épuisé... Il a vu que ça flambait à côté de chez lui. Les pompiers, quand ça bippe, s'ils savent qu'il y a les collègues qui y sont, ils y vont même si c'est leur jour de repos...

Ecoutez un extrait du livre, lu pour l'émission par Eric Hauswald

Sa photo : prise lors du tournage, on y aperçoit toute l'équipe. Après avoir mis le feu à un certain nombre d'hectares, Pierre Jolivet a pu tourner cette scène risquée. Dans la foulée, il a pris cette photo, avec un smartphone, au plus près de la chaleur.

J'avais la sensation de faire du cinéma en attrapant la réalité.

Son objet : il aurait pu ramener le véritable casque de pompier qui lui a été offert par la caserne à la fin du tournage... mais la production l'a gardé ! Du coup, il nous présente le clap sacré de son filmLes Hommes du feu

On a fini le film début novembre sous une pluie. Il faisait 6° ; le tournage s'est terminé à 6h du matin. On était en pleurs tous.

Le clap sacré de notre invité Pierre Jolivet 📽#leshommesdufeu #cinema #culture #dansquelmondeonvit

A post shared by Giulia Foïs (@giu.fois) on

Programmation musicale

  • Camille - Lasso
  • Ibeyi - Away away
  • The Mash - Suicide is painless
Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.