La journaliste Elsa Fayner a passé un an, tapie dans le cabinet d'une sexologue. L'occasion d'explorer fantasmes, blocages et avanies qui peuplent les lits des Français.

Comment se passe une séance chez le sexologue ?
Comment se passe une séance chez le sexologue ? © Getty / Peter Cade

Bienvenue dans le cabinet d’une sexologue, un monde où le désir s’échappe, loin des couvertures de magazines, où les corps nus se cachent, se rebellent et résistent, parce qu’ils ne veulent plus, parce qu’ils ne peuvent plus… Rien ni personne ne semble pouvoir faire revenir le plaisir – encore moins ces injonctions à la une de la presse estivale, qui, comme un cri du cœur poussé à l’unisson chaque année, voudrait rappeler que jouir n’est plus un droit, mais un devoir...

Pour lever un coin du voile sur l’intime, Giulia Foïs accueille Elsa Fayner, journaliste spécialisée dans les questions de travail et de santé. Pendant un an, une fois par semaine, elle s'est glissée dans le cabinet d'un sexologue pendant trente à soixante minutes. Elle a ainsi recueilli les confidences d'une trentaine de patients dans un livre intitulé Sexothérapies (Le Seuil, 2017), un récit qui suit les méandres du désir et qui raconte les aléas du plaisir.

Aux côtés d'Elsa Fayner, la journalisteNathalie Gros vient présenter sa série documentaire Comment j'ai pécho (rediffusée fin août dans L'Effet Papillon sur Canal+).

L'univers de Elsa Fayner...

Son choix musical : Le premier jour du reste de ta vie d'Etienne Daho

Son texte : Sinatra a un rhume de Gay Talese, paru dans le magazine Esquire en 1966

Son objet :

Programmation musicale :

  • Mesparrow - Mes onomatopées
  • Julie London - I'm glad there is you
  • Cigarettes after sex - Apocalypse
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.