Au fil des images, Loic Prigent faufile les étoffes somptueuses de la haute couture, et lève le voile sur la magie des ateliers, parvenant à la rendre accessible.

John Galliano prépare le spectacle de la Collection Printemps Eté Dior à Paris, en France En janvier 1997
John Galliano prépare le spectacle de la Collection Printemps Eté Dior à Paris, en France En janvier 1997 © Getty / Laurent VAN DER STOCKT

Janvier 2016 : la Fashion Week débute à Paris. Le journaliste Loïc Prigent part à la rencontre des « petites mains » impeccables, artistes piquantes munies d’aiguilles minuscules, fait un détour par les salons parisiens feutrés où se retrouvent de mystérieuses clientes fortunées, et interviewe douze créateurs dans les plus grandes maisons de couture (Dior, Chanel, Jean-Paul Gaultier, Schiaparelli...).

Tourné en noir et blanc, Qu’est-ce que la haute couture ? nous dévoile l’essence même de la discipline. Comme un art éphémère, elle inspire, elle est le symbole du prestige français et n’a pas de prix.

Scène après scène, on observe le travail consciencieux, minutieux et silencieux des ouvrières sur les « propretés intérieures » qui font la différence. On est fasciné par le plissage si délicat de la soie, on n’en revient pas du temps passé sur un manteau au crochet. La caméra de Loïc Prigent capture ces moments suspendus, jusqu’alors invisibles du grand public.

Dans le studio, aux côtés de Loïc Prigent, le jeune créateur Maxime Simoens vient débriefer son premier défilé haute couture pour la maison Azzaro.

L'univers de Loïc Prigent

Son choix musical : Supermodel de Ru Paul. On y entend les prénoms des plus grandes mannequins des 90' (Linda, Naomi, Christy, Cindy, Claudia, Nikki...), celles que tant de fans ont cherché à imiter.

Son texte : extrait d’un article de Laurence Benaïm paru dans Le Monde, le 22 janvier 2002, juste avant le dernier défilé haute couture d’Yves Saint Laurent. Ce texte est celui qui raconte le mieux le monde de la haute couture.

Yves Saint Laurent est un monument, c'est l'homme qui a inventé l'alphabet.

Sa photo : une masse d’épingles de chez Chanel, graphiques, jolies, dangereuses aussi. Et quand on fait de la haute couture, on jette les épingles par terre une fois que les retouches sont finies, sans plus jamais les utiliser.

Son objet : une chaussure basse, simple, sobre, mais branché.

L’été parfait, c’est celui qu'on passe sans chaussures, pieds nus.

Programmation musicale :

  • Tatiana - La femme
  • Homme soon - Dope Lemon
  • Alice Russel - Seven nation army
Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.