Le photographe Mathieu Asselin expose à Arles ses clichés qui dévoilent les ravages du glyphosate. Une plongée documentée et effrayante qui donne un visage aux victimes.

En 1996, Monsanto® introduisit les premières semences OGM. Ici, une des photos exposées aux Rencontre d'Arles.
En 1996, Monsanto® introduisit les premières semences OGM. Ici, une des photos exposées aux Rencontre d'Arles. © Mathieu Asselin

Malgré les doutes des scientifiques et les alertes de la société civile, le glyphosate, molécule dotée de propriétés herbicides, est aujourd'hui la plus utilisée au monde. Une molécule particulièrement propagée par Monsanto qui l'avait brevetée jusqu'au début des années 2000. Le photographe Mathieu Asselin a tourné son objectif vers les victimes du mastodonte américain. Ses photographies sont réunies aux Rencontres photographiques d'Arles jusqu'au 24 septembre, ainsi que dans un beau livre Monsanto, une enquête photographique, aux éditions Actes Sud.

Au cours de l'émission, sera diffusé le témoignage de Sabine Grataloup, mère de Théo, 10 ans, né avec plusieurs malformations après une surexposition au Round Up.

L'univers de Mathieu Asselin...

Sa photo :

ALLER PLUS LOIN ►►► Thùy Linh, 21 ans, troisième génération des victimes de l’agent orange

Son texte : un texte rédigé par son père, Jean-Claude Asselin

Son titre musical : Tout le monde ment de Massilia Sound System

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.