Prix Albert Londres 2014, Philippe Pujol signe un livre sur son cousin, militant politique qui se revendique fasciste. La tendresse familiale y côtoie la violence idéologique.

Philippe Pujol, journaliste à La Marseillaise, avait reçu le prix Albert Londres en 2014 - Bordeaux
Philippe Pujol, journaliste à La Marseillaise, avait reçu le prix Albert Londres en 2014 - Bordeaux © AFP / Nicolas Tucat

Bienvenue dans la fachosphère, un monde où on lève la main droite, tendue, haut, fort, comme d’autres se serrent la main pour se saluer. Un monde où on se castagne, à coup de barre de fer, comme d’autres pourraient s’embrasser : fougueusement, furieusement. Un monde où on cultive la haine comme d’autres les plantes en pot, où l’on trouve que le Front National est trop mou…

Ces authentiques fascistes diffusent leur haine à tous les étages de la société. Elle imprègne tous les corps de métiers et depuis quelques années, on voit resurgir de vieux démons qu’on croyait enterrés.

Pour décoller l’étiquette et voir qui s’agite derrière le mot « facho », Giulia Foïs reçoit Philippe Pujol. Journaliste et prix Albert Londres 2014 pour son enquête sur les quartiers nords de Marseille, il signe un nouveau livre aux éditions du Seuil : « Mon cousin le fasciste » qui raconte l'univers de son cousin et de ceux qui le composent. Yvan Benedetti est une figure notoire de la fachosphère française, longtemps à la tête de la désormais dissoute Œuvre Française.

Défilé de plusieurs organisations nationalistes d'extrême-droite à Paris en 2010
Défilé de plusieurs organisations nationalistes d'extrême-droite à Paris en 2010 © Maxppp / Thomas Padilla

Aux côtés de Philippe Pujol, Jean-Yves Camus, politologue, chercheur à l’IRIS, et spécialiste des nationalismes et des extrémismes en Europe pose son regard sur la trajectoire d'Yvan Benedetti.

L'univers de Philippe Pujol...

Son choix musical : Sea song de Robert Wyatt

Sa photo :

Son texte : D'un château l'autre de Louis-Ferdinand Céline (Gallimard, 1957)

Son objet :

Programmation musicale

  • Ezechiel Pailhes - Eternel été
  • PJ Harvey / Ramy Essam - The camp
  • Bob Marley / The Wailers - So much trouble in the world
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.