Dans "Handi-Gang", la romancière Cara Zina troque les habituels regards de pitié portés sur les invalides pour une énergie ravageuse en faveur de l'accessibilité.

Equipe d'athlètes en fauteuil roulant
Equipe d'athlètes en fauteuil roulant © Getty / Mike Harrington

Bienvenue dans un monde où on ne marche pas, on butte, on lutte. Parfois, on recule parce qu’on renonce, parce que ça ne tourne pas rond, parce qu’au moindre grain de sable, la roue se bloque. La rampe est mal fichue, restent les escaliers... Dans ce monde-là, c’est vous l’aveugle, mais ce sont les autres qui ne vous voient pas. C’est vous le sourd, mais c’est votre voisin qui ne veut pas l’entendre. Cette indifférence n'est pas volontairement méchante. On va dire qu’au mieux, c’est un profond sentiment d’impuissance qui fait qu’on ferme les yeux, qu’on se bouche les oreilles devant cette fameuse « différence ». Pourtant, douze millions de personnes vivent aujourd’hui en situation de handicap en France, soit 18% d’entre nous. Alors imaginez que ces 18% un jour se révoltent, qu’ils cessent d’attendre sagement à la place qu’on leur a dévolue, qu’ils aillent conquérir cet autre monde, juste derrière la barrière invisible qui nous sépare d’eux...

Cara Zina, ancienne punk, amie de Virginie Despentes, et écrivaine française, signe cette année un nouveau roman chez Libertalia. Handi-gang raconte l'histoire d'un jeune adolescent handicapé et de sa bande d'amis, valides ou non, qui se révoltent contre un système inadapté à leurs besoins. A la suite d'une agression à l'école, Sam et ses amis décident d'agir pour rendre visible cette minorité dont ils font partie : les handicapés. Une piste de réflexion sur le handicap, la dépendance, et l'émancipation...

Aux côtés de Cara Zina, Nicolas Houguet, blogueur littéraire et handicapé moteur.

L'univers de Cara Zina...

Son choix musical : We're at war de Straight Royeur (morceau écrit avec Virginie Despentes), disponible sur Soundclound

Sa photo :

Son texte : Traduction d'une vidéo d'Amanda Baggs, autiste Asperger américaine (2006)

Son objet :

Le souvenir d'été de notre invitée Cara Zina #dansquelmondeonvit #franceinter #handicap #handigang

A post shared by Giulia Foïs (@giuliafois75) on

Ecoutez aussi :

Amanda Baggs, autiste asperger, au micro de Corinne Audoin

Message répondeur : Clarisse est partie seule faire du surf et a rencontré un bel Italien

Message répondeur : François a assisté au concert de Led Zeppelin en 1979

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.