Le duo enquête depuis janvier 2016 sur la galaxie médiatique qu'aspire à construire l'industriel breton. Une chronique journalistique et sociale aussi haletante qu'un bon polar.

Le siège de Canal +
Le siège de Canal + © Getty

Bienvenue dans un monde de cowboys à la gâchette facile, où on se descend, où on se dessoude, comme d’autres respirent. Duels au soleil cathodique, les têtes tombent plus vite encore que les audiences, et pour quelques dollars de plus on achète le silence. Il faut gagner et braquer, alors on purge et on censure, mais « on ne s’énerve pas non, on se venge ». Vincent Bolloré semble l’avoir faite sienne, cette maxime de JR Ewing…

Après avoir travaillé une quinzaine d'années pour le journal Libération, Raphaël Garrigos et Isabelle Roberts, alias les Garriberts, journalistes et co-fondateurs du site LesJours.fr, publient un recueil d'articles intitulé L’empire. Comment Vincent Bolloré a mangé Canal+ (éditions du Seuil, 2016). Ils racontent avec humour et clairvoyance la prise de contrôle et la mise au pas de Canal+ par Vincent Bolloré entre 2014 et 2016.

Aux côtés des Garriberts, Giulia Foïs reçoit également Olivier Ravanello et Mathieu Cavada, journalistes à Explicite, un nouveau média en ligne diffusé sur les réseaux sociaux Facebook, Twitter et Youtube, dont l'objectif est d'expliciter l'actualité et de redonner la parole aux citoyens.

L'univers des Garriberts :

Leur choix musical : The Jackal de Kill The Vultures

Leur photo :

Leur texte : La maison d'Âpre-Vent de Charles Dickens (1853)

Leur objet :

Programmation musicale :

  • Monterosso - Huacachina
  • Queens of the stone age - The way you used to do
  • The Rolling Stones - Miss you
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.