Et si on l’écoutait un peu plus ce fameux rêveur qui sommeille en nous…

Jamel Balhi et HK
Jamel Balhi et HK © Radio France

Dans tes rêves, y’a un type aux pieds nus qui fait la course avec Carl Lewis et Forest Gump. Y’a pas de premier, pas de sponsor ni de podium.

C’est juste pour le plaisir de partager le même rythme et courir le monde, dans ses ailleurs qui ne figurent sur aucune carte ni Gps.

Juste pour fouler ce grand village globalisé avec ses marathoniens qui durent et ses sprinters de la compét’ qui s’usent.

Dans tes rêves, y’a un écrivain public en contrat aidé qui distribue des mots gratuits sur le pavé.

Des lettres de démotivation sans obligation de carrière, des listes de courses à ne pas faire, des « On ne lâche rien » en guise de signature.

Dans tes rêves, y’a le pays de ton enfance et celui de l’utopie.

Y’a pas de morale à la fin, tout est possible, tu deviens un super héros de la vraie vie.

Et si on l’écoutait un peu plus ce fameux rêveur qui sommeille en nous…

HK ( Hadadi Kaddour )

« Mon grand-père était un poilu de la première guerre mondiale. Ma mère et mon père, des immigrés algériens ayant fait le grand voyage : des montagnes de Kabylie jusqu'aux pavés roubaisiens. Et moi... je suis un saltimbanque ». Ainsi se définit Hadadi Kaddour dit HK, né en 1976, dans un quartier populaire de Roubaix. Fils de marchands de fruits et légumes, il a, très jeune, fréquenté les marchés pour aider « le paternel » : tablier bleu, casquette et numéro de claquettes pour amuser la clientèle. Sa première scène, en quelque sorte ! À l'âge de 15 ans, HK est frappé de plein fouet par la révolution hip-hop. Il monte son premier groupe « Juste Cause », avec lequel il fera véritablement ses premières armes, puis « Piece of salam », avec qui il écumera toutes les scènes de la région lilloise.

En 2005, il forme avec son acolyte Said un groupe au format « révolutionnaire » : M.A.P, le Ministère des Affaires Populaires, du hip-hop avec un accordéon, un violon et une farouche volonté de porter l’identité d'une région ouvrière et métissée, modeste mais chaleureuse. Ils seront « Révélation du printemps de Bourges » en 2006. Leur premier album « Debout là-D'dans » sortira dans la foulée. Un deuxième album voit le jour en 2008 « Les bronzés font du ch'ti ».

En 2009, HK, qui a des envies de colorer sa musique de chanson, de musiques du monde, et de reggae, se lance en solo... Enfin, pas vraiment ! Il forme le groupe « HK et les Saltimbanks » avec des musiciens virtuoses et taillés pour la scène : Jeoffrey Arnone (accordéon) qui officiait déjà au sein du M.A.P, Meddhy Ziouche (mandole), Manuel Paris puis Jimmy Lo (guitare), Seb-Big Cat (batterie), Eric Janson (basse) et Saïd Zarouri (comédien). Trois albums naîtront.

En 2011, sort « Citoyen du Monde » sur lequel figure l'emblématique « On lâche rien », chanson reprise dans les manifestations et luttes sociales ainsi qu'au cinéma dans « la vie d'Adèle ».

En 2012, « Les Temps Modernes », incluant un autre titre phare du groupe : « Indignez-vous » en hommage à Stephane Hessel.

En 2013, avec « Les Déserteurs », HK s’offre une pause dans l’écriture, pour ré-interpréter sur disque et sur scène certains des plus grands standards de la chanson française en version châabi (musique populaire algérienne) : Un peu comme si Piaf, Brel, Brassens, Ferrat, Ferré, Nougaro, Renaud et Gainsbourg s’étaient tous retrouvés sans hasard à Alger; Et que dans un vieux bistrot, accompagnés par les musiciens du coin, ils avaient chanté jusqu’au petit matin.

En 2015, retrouvant sa plume et ses saltimbanks, HK sort son quatrième album « rallumeurs d’étoiles » dont le titre est inspiré d'un vers d’Apollinaire : « Il est grand temps de rallumer les étoiles ». Un album comme un hommage à tous les « rallumeurs d'étoiles » anonymes qui, dans une époque sombre et propice aux obscurantismes de toute forme, agissent chaque jour, à leur petite échelle, par un geste, un engagement, une création, pour « entretenir une lueur commune». Des chansons pour aujourd'hui et pour demain, comme « Rallumeurs d'étoiles » dont le refrain est chanté par les enfants du groupe.

Entre 2009 et 2016, le groupe enchaîne les tournées partout en France et en Europe, allant même se produire deux fois aux Etats-unis (Chicago, New-York, Madison, Detroit) et au Quebec (Montreal - festival Nuits d'Afrique, Quebec, Grandby).

Passionné d’écriture et de poésie, HK entreprend en parallèle une « carrière » d’écrivain : il publie en 2012 son premier roman, aux accents auto-biographiques, « J'écris donc j'existe », puis un second deux ans après « Néapolis ».

son actu:

  • - en concert le samedi 16 sept à la Fête de l'huma
  • - Dernier album: L'empire de papier (mars2017 )
  • - Dernier roman (le 3eme): le coeur à l'outrage, édition Riveneuve (mars 17)
  • - Prochains concerts: 21 sept à Chalette sur loing (45), 23 sept à meigné le viconte (49), 30 sept à Bonneuil sur Marne (94), le 6 oct à Stains (93), le 7 à Ambre (81), le 13 oct au festival de Marne (Orly 94), le 20 oct à st Martin d'Heres (38), etc....
  • - Théâtre: mise en scène de son dernier roman, 1ère représentation le 29 sept à Bellegarde-sur-Valserine dans l'Ain
  • - Présent au prochain village des alternatives d'Alternatiba, à Paris (rencontres)

Son FB

Jamel Balhi et HK
Jamel Balhi et HK © Radio France

Jamel Balhi

Coureur autour du monde

Aventurier hors pair, Jamel Balhi est le premier à avoir réalisé l’impensable: faire le tour du Monde en courant, sans logistique et sans assistance.

Photographe et écrivain, Jamel Balhi a traversé 186 pays en courant, avec son sac à dos, son appareil photo, et sa soif de rencontres.

Il continue à parcourir le monde en courant et vous fait partager ses aventures à travers ce site et à travers les livres qu’il publie. «Un inconnu est un ami qu’on n’a pas encore rencontré»

Ses 2 derniers ouvrages :

  • _"Au coeur des Amériques : de l'Alaska à Ushuaia, 24.000 kilomètres en courant" _préface inédite de l'auteur - Paru le 5 mars 2015 - Editeur Pocket,
  • _"Les routes de la foi : de Paris à Lhassa" _Paru le 20 octobre 2015 - Editeur Transboréal

Son site

La programmation musicale

  • "Cet air" M/Fatoumata DIAWARA/
  • "The camp" - PJ HARVEY/Ramy ESSAM
  • "Ce soir nous irons au bal" - HK & LES SALTIMBANKS
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.