Et si on l’écoutait un peu plus ce fameux rêveur qui sommeille en nous…

Pippo Delbono et Sophie Calle
Pippo Delbono et Sophie Calle © Radio France / Laurence Garcia

Pippo Delbono et Sophie Calle

Dans tes rêves, y’a une femme de dos qui fouille les tiroirs vides et les lits défaits d’une chambre d’hôtel. Elle ressemble à Sherlock avec son imper. Elle photographie tout, le moindre indice même invisible, des empreintes qu’elle seule voit derrière ses lunettes fumées. La femme cherche la dernière image, celle qu’on garde en mémoire quand tout s’éteint dans la chambre noire.

Dans tes rêves, y’a Led Zeppelin et Jésus qui dansent du disco avec des diables en tutu et des anges en string. C’est la troupe baroque d’un drôle de metteur en scène qui fait jouer les fantômes, crier les sourds muets, les sdf et les réfugiés, les parias d’hier et d’aujourd’hui. Tous ensemble dans le spectacle des seconds rôles de la vraie vie.

Dans tes rêves, y’a le pays de ton enfance et celui de l’utopie.

Y’a pas de morale à la fin, tout est possible, tu deviens un autre.

Et si on l’écoutait un peu plus ce fameux rêveur qui sommeille en nous…

Pippo Delbono et Sophie Calle pour l'émission Dans tes rêves, janvier 2017
Pippo Delbono et Sophie Calle pour l'émission Dans tes rêves, janvier 2017 © Radio France / Laurence Garcia

Pippo Delbono

Pippo Delbono, acteur, metteur en scène, est né à Varazze en 1959. Après avoir commencé sa formation dans le théâtre de tradition, il se consacre pendant plusieurs années à l’étude de la relation entre théâtre et danse, en particulier dans les principes du théâtre de l’Orient où le travail de l’acteur et du danseur s’unissent. Significatives, pendant ce parcours, sont les rencontres de travail avec Ryszard Cielslak, Iben Nagel Rasmusen et Pina Bausch. À la fin des années 1980 il fonde sa compagnie avec laquelle il crée tous ses spectacles depuis Il tempo degli assassini (1986) à Urlo (2004). Guerra a obtenu le Prix de la Critique 1998, Gente di Plastica, le Prix Olimpici 2003 et Urlo le Prix Olimpici 2005. En 2009, Pippo Delbono reçoit le « Prix européen des nouvelles réalités théâtrales » pour l’ensemble de ses créations.

En 1996, sa rencontre avec Bobò, sourd, muet, microcéphale, interné dans l’hôpital psychiatrique d’Aversa (dans le sud de l’Italie) depuis 45 ans, marque un tournant dans son travail. Avec Bobò, commence une collaboration artistique qui le conduira à ouvrir sa compagnie à des personnes en provenance d’un monde éloigné du théâtre et de la danse. Naissent ainsi les premiers moments d’un langage théâtral qui conditionnera fortement une technique rigoureuse, menant l’expérience vers la recherche d’une danse moins virtuose mais profondément liée à la vie.

Actuellement la compagnie est constituée d’acteurs, de danseurs, d’autres personnes qui accompagnent depuis de nombreuses années ce travail, comme Bobò, Gianlucà et Nelson, qui par leur spécificité physique, ont fortement marqué le langage poétique de Pippo Delbono. Ses spectacles ont été présentés dans les principales capitales européennes, en Amérique du Nord, Amérique Centrale et du Sud, et ont suivi, en parallèle, le parcours de pays comme l’Irak, la Bosnie, l’Albanie, la Palestine et se sont adaptés aux situations extrêmes de la guerre et des conflits.

En 2003, il réalise son premier long métrage Guerra, sélectionné à la 60e Mostra de Venise, pour lequel il reçoit le prix Ovidio d’Argent du meilleur film au Sulmona Cinema Festival et le David di Donatello, meilleur long métrage documentaire. En 2006, il réalise le film Grido, selectionné au 1er Festival de Cinéma de Rome, sorti en France en juin 2009. Le Festival de Locarno de 2009 lui rendra un hommage particulier en projetant tous les films de Pippo Delbono dont La Paura réalisé avec un téléphone portable.

En 1999 il publie Barboni, Il teatro di Pippo Delbono (éditions Ubulibri, 2004), Pippo Delbono, Mon théâtre (chez Actes Sud), et Le Corps de l’acteur (chez Les Solitaires Intempestifs). En 2005, Les Carnets du Rond-Point publient un entretien avec Pippo Delbono. En 2008, les éditions Actes Sud publient Récits de juin et en 2009 Les Solitaires Intempestifs publient un livre de Bruno Tackels sur Pippo Delbono.

Au cinéma, comme acteur, il est dirigé par notamment Peter Greenaway, Bernardo Bertolucci, Yolande Moreau, Valeria Bruni Tedeschi ou encore Shirel Amitay.

Théâtre du Rond-Point - "Vangelo " - jusqu'au 21 janvier 2017 et tournée sur

Le site

Sophie Calle

Sophie Calle née à Paris le 9 octobre 1953, est une artiste plasticienne, photographe, femme de lettres et réalisatrice française. Son travail d'artiste consiste à faire de sa vie, et notamment des moments les plus intimes, une œuvre.

Son dernier ouvrage :" Ainsi de suite"Paru le 20 octobre 2016 - Editeur Ed. X. Barral,

Ce volume présente les travaux de l'artiste réalisés depuis 2003, en collaboration ou seule.

Entre catalogue raisonné et livre d’artiste, Ainsi de suite rassemble le travail de Sophie Calle depuis 2003 jusqu’à aujourd’hui en reprenant les choses là où elles avaient été laissées par M’as-tu vue, premier ouvrage rétrospectif des œuvres de l’artiste réalisées entre 1979 et 2003, qui se terminait sur Unfinished. Ainsi de suite débute par cette série et poursuit jusqu’aux travaux en cours, en présentant à la fois les œuvres et des vues d’exposition pour beaucoup inédites.

Plusieurs conversations entre l’artiste et l’écrivain Marie Desplechin servent de fil rouge aux déambulations du lecteur dans l’œuvre foisonnante de Sophie Calle.

Œuvres présentées

À travers un parcours thématique rassemblant près de trente séries, Ainsi de suite nous éclaire sur les multiples facettes de l’œuvre de Sophie Calle. L’artiste construit des règles du jeu visant à détourner des situations du quotidien, donnant ainsi une place importante à l’affect. Les frontières se fondent entre les médiums : texte, photographie, vidéo, performance, installation. Les points de vue se multiplient loin du registre neutre, distancié et informatif des œuvres conceptuelles.

Ce parcours visuel rythmé par différentes techniques d’impression, plusieurs types de papier, de format, propose une plongée poétique dans l’univers de Sophie Calle. Quatre longs dialogues entre l’artiste et Marie Desplechin abordent la genèse des différents projets et mettent en lumière les liens entre eux.

Unfinished (1988-2003) • Suicide (2014) • Secrets (2014)

Dommages collatéraux. Cœur de cible (1990-2003)

La Dernière image (2010) • Voir la mer (2011) • Que voyez-vous ? (2013)

Les Tableaux dérobés (1994-2013)

Prenez soin de vous (2004-2007)

In Memory of Frank Gehry’s Flowers (2014) • La Cabine téléphonique (2006-2012)

Transport-amoureux (2007) • Que faire ? (1998-2001) Unsold (2014)

Où pourriez-vous m’emmener ? (2014)

Liberté surveillée (2014) • Ici reposent des secrets (2014)

Chambre 20 (2013)

Photos sans histoires (1979-2013

Dommages collatéraux. Statues ennemies (2001)

Autobiographies (1988-2016)

Où et Quand ? Berck (2004-2008)

Où et Quand ? Lourdes (2005-2008)

Où et Quand ? Nulle part (2008-2012)

Rachel Monique (2007-2014) • Pôle Nord (2009)

Parce que (2012 - en cours)

Le site

La programmation musicale

Lonesome bad boy - Jacques HIGELIN

Anybody gonna move - William Z VILLAIN

Sunny - Bobby HEBB

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.