Et si on l’écoutait un peu plus ce fameux rêveur qui sommeille en nous…

Sébastien Destremau et Eric Loizeau pour "Dans tes rêves", décembre 2017
Sébastien Destremau et Eric Loizeau pour "Dans tes rêves", décembre 2017 © Radio France / Laurence Garcia

Sébastien Destremau et Eric Loizeau

Dans tes rêves, y’a plus de premier, plus de dernier, plus de classement, plus de sélection à l’entrée ni de ticket de sortie. Y’a plus de ligne d’arrivée à franchir dans la folle course de la vie car au final, on débarque tous au même port de la mort et de l’éternité. Alors, autant arriver en dernier, le plus tard possible.

Dans tes rêves, les alpinistes et les marins partagent la même cordée pour se hisser plus haut et plus loin. Si l’un tombe, l’autre le rattrape, si l’un glisse l’autre lui tend la main. 

Et toi, tu es fier de ta petite école de la cordée qui pourrait être enseignée dans toutes les grandes écoles du chacun pour soi. 

Dans tes rêves, y’a le pays de ton enfance et celui de l’utopie.

Y’a pas de morale à la fin, tout est possible, tu deviens un super héros de la vraie vie.

Et si on l’écoutait un peu plus ce fameux rêveur qui sommeille en nous…

Sébastien Destremau et Eric Loizeau, Diptyque pour Dans tes rêves - 2017
Sébastien Destremau et Eric Loizeau, Diptyque pour Dans tes rêves - 2017 © Radio France / Laurence Garcia

Sébastien Destremau 

Journaliste sportif spécialisé voile, et skipper licencié au club de Toulon.   

Lors du Vendée Globe 2012-2013, qu’il commente pour une chaîne de télévision, il décide qu’il prendra le départ du Vendée Globe 2016-2017. 

C’est à bord de l’IMOCA Techno First Face Océan, bateau fiable et simple à manier construit en 1998 que Sébastien se lance dans cette aventure. Il a participé au Vendée Globe 2016-2017 : sur 29 concurrents, il termine 18e (et dernier classé).

Son livre :  "Seul au monde : 124 jours dans l'enfer du Vendée Globe" avec la collaboration de Henri Haget Paru le 8 juin 2017   Editeur  XO, 

« J'ai 52 ans, cinq enfants, et un bateau avec lequel j'ai fait le tour du monde. Pour participer à cette aventure du Vendée Globe, j'ai tout cédé, tout sacrifié, tout vendu. Aujourd'hui, je ne possède rien, ni carrière, ni chez-moi. Mais j'ai peut-être conquis le bien le plus précieux : ma liberté. De l'Atlantique aux mers du Sud, je n'ai pas doublé grand monde, mais je me suis dépassé chaque jour, chaque nuit, chaque heure, presque chaque minute. "Il ne passera pas l'équateur"..., avançaient les plus optimistes. Finalement, je l'ai passé. Dans les deux sens. Et aussi le cap de Bonne-Espérance, le cap Leeuwin, le cap Horn, ce caillou mythique où tant de marins ont englouti leurs rêves. Le mien a survécu. Je sais enfin ce qu'est devenu l'enfant qui s'était juré de briser l'injustice et d'épater les siens. De là-haut, je suis sûr que mon père, avec qui ce fut si difficile quand j'étais petit, me regarde. Peut-être même est-il étonné... »  Le livre de Sébastien Destremau n'est pas l'histoire d'une course, c'est l'histoire d'une vie. Dix-huitième et dernier à avoir franchi la ligne d'arrivée aux Sables-d'Olonne, le 11 mars 2017, celui qui n'avait jamais fait une course en solitaire a remporté une formidable victoire sur lui-même.

Eric Loizeau

Navigateur, alpiniste et aventurier français. Pionnier de la voile moderne, il remporta les prix les plus prestigieux : élu skipper de l’année en 1978, détenteur du record de l’Atlantique en solitaire en 1992 et champion du monde multicoques en 1986, il change de vie en 1990 pour devenir alpiniste. Amateur de sensations fortes, il a gravi le mont Everest en 2003.

Équipier durant quatre ans d’Éric Tabarly sur Pen Duick VI, skipper du fameux Gauloises II, Éric Loizeau est un navigateur français au palmarès remarquable considéré comme l’un des grands marins des années 1980.

Aujourd’hui, il continue à naviguer en se consacrant à la protection des océans et est l’organisateur du Trophée Mer Montagne qui réunit les meilleurs marins et alpinistes du moment.

Son dernier livre  : " Pourquoi la mer est salée ? Et autres récits de marins" Paru le 28 septembre 2017  Editeur  Gallimard 

Les souvenirs d’un grand skipper en texte et en images.

À travers dix-sept récits, il retrace ses plus saisissants souvenirs de mer et les nombreuses aventures humaines qui ont jalonné sa vie en mer, marquée par le goût du risque, de l’exploit et surtout de la liberté. De son amour pour Pen Duick III, qu’il rebaptise Gauloises II afin de courir la Whitbread 1977, aux rocambolesques histoires de démâtage, en passant par les diverses tempêtes auxquelles il échappe grâce à son ingéniosité et les victoires en solitaire ou en équipage, c’est ce quotidien hors du commun qu’il livre au travers d’anecdotes hautes en couleurs.

Éric Loizeau étant également photographe pour l’agence Gamma, l’ouvrage est illustré de 70 de ses photographies, dont certaines ont fait le tour du monde.

Ses actus :

29 Janvier au 1er février, j’organise à Saint Gervais la 25ème édition du Trophée Mer Montagne avec un focus sur la protection des océans. Le site

Du 15 février au 15 mars il part en mission sur le catamaran solaire Race For Water du Canal de Panama à Lima. Mission concernant la pollution plastique des océans et les moyens de lutter contre. Le site 

Du 15 au 25 avril, il participe et est le parrain du premier raid en véhicules électriques qui se déroule en Amérique latine : le « Green Raid ».

La programmation musicale

  • Sunny afternoon - THE KINKS 
  • Waterfall - PETIT BISCUIT/PANAMA   
  • Retourner à la mer - RAPHAEL
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.