Et si on l’écoutait un peu plus ce fameux rêveur qui sommeille en nous…

Jacques Gamblin et Jean Teulé pour Dans tes rêves
Jacques Gamblin et Jean Teulé pour Dans tes rêves © Radio France / Laurence Garcia

Jean Teulé et Jacques Gamblin

Dans tes rêves, y’a deux types qui dansent, courent, gueulent, se bousculent, transpirent ensemble pour ne faire plus qu’un. De loin, on dirait le coach et le coaché, le manager et le managé, le père et le fils, le passé et le futur. De près, ce sont deux corps qui se donnent de la force pour tenir debout en équilibre sur ce fil bancal qu’est la vie. Si l’un chute, l’autre le relève. Si l’un gagne, l’autre gagne aussi. Avec le coach du donnant donnant, y’a plus de perdant.
Dans tes rêves, y’a des milliers de personnes d’un autre siècle qui dansent à en crever, nuit et jour, sans s’arrêter, sans but, sans pourquoi ni plaisir. Dans ce bal populaire meurtrier, les danseurs n’ont plus rien à perdre. Seul leur corps leur appartient. Ce sont les gueux et les sans dents qui mènent la danse dans un monde où les seconds rôles sont enfin sur le devant de la scène.
Dans tes rêves, y’a le pays de ton enfance et celui de l’utopie.
Y’a pas de morale à la fin, tout est possible, tu deviens un super héros de la vraie vie
Et si on l’écoutait un peu plus ce fameux rêveur qui sommeille en nous…
 

Jacques Gamblin et Jean Teulé, Diptyque pour Dans tes rêves
Jacques Gamblin et Jean Teulé, Diptyque pour Dans tes rêves © Radio France / Laurence Garcia

Jean Teulé 

Auteur d’une quinzaine de romans, tous publiés chez Julliard, parmi lesquels, Je, François Villon, prix du récit biographique ; Le Magasin des Suicides (traduit en dix-neuf langues), adapté en 2012 par Patrice Leconte ; Darling, également porté sur les écrans par Christine Carrière, avec Marina Foïs et Guillaume Canet ; Mangez-le si vous voulez ; mis en scène à Paris en 2014, tout comme Charly 9 qui s’est joué en 2014 à Metz ; Les Lois de la gravité, déjà adapté au cinéma en 2013 par J-P. Lilienfeld sous le titre Arrêtez-moi ! avec Miou-Miou, s’est joué à partir du mois de février 2015 au Théâtre Hébertot ; Le Montespan, prix Maison de la Presse et Grand prix Palatine du roman historique, est également en cours d’adaptation cinématographique ; Fleur de tonnerre, adapté par Stéphanie Pillonca Kervern, est sorti en salle en 2016 avec Benjamin Biolay et Déborah François dans le rôle de l’empoisonneuse ; Comme une respiration

Les livres de Jean Teulé sont traduits dans vingt-quatre pays.      

Son dernier livre : Entrez dans la danse - Paru le 1er février 2018  - Editeur  Julliard    

Une étrange épidémie a eu lieu dernièrement  Et s'est répandue dans Strasbourg  De telle sorte que, dans leur folie.  Beaucoup se mirent à danser  Et ne cessèrent jour et nuit, pendant deux mois  Sans interruption,  Jusqu'à tomber inconscients.  Beaucoup sont morts.  Chronique alsacienne, 1519.

Jacques Gamblin

Depuis une vingtaine d’années Jacques Gamblin s’est imposé dans le paysage du cinéma français.

Il a travaillé avec Claude Lelouch, Robert Guédiguian, Jean Becker, Claude Chabrol, Bertrand Tavernier, Philippe Lioret, Rémi Bezançon et bien d’autres dans des films aussi différents que Tout ça pour ça ; Pédale douce ; Mademoiselle ; Les Enfants du marais ; Laissez- passer (pour lequel il reçoit l’ours d’argent, prix d’interprétation masculine au festival de Berlin en 2002) ; Holy Lola ; Le Premier Jour du reste de ta vie ; Le Nom des gens de Michel Leclerc et Le Premier Homme de Gianni Amelio. On a pu le voir dans De toutes nos forces de Nils Tavernier, _24 jour_s d’Alexandre Arcady et Hippocrate de Thomas Lilti et récemment dans le film du canadien Émile Gaudreault Père fils thérapie

Jacques Gamblin vient de terminer le tournage de Facteur Cheval réalisé par Nils Tavernier.

Il met aussi élégance, humour, légèreté, poésie et sa sensibilité à fleur de peau, au service de créations : Quincailleries (1991), Le Toucher de la hanche (1997), Entre courir et voler il n’y a qu’un pas papa (2004), textes publiés aux éditions Le Dilettante, Tout est normal mon coeur scintille (2010), Ce que le djazz fait à ma djambe, création musicale écrite en complicité avec Laurent de Wilde. 

Jacques Gamblin confirme, spectacle après spectacle, son talent d'auteur, récompensé en juin 2016 par le Prix Théâtre de la SACD. Comédien et auteur talentueux et inclassable, Jacques Gamblin est également un lecteur exceptionnel. Pour autant, ses lectures sont rares et il n’accepte l’exercice que pour des textes dont la force et l’épaisseur se prêtent à la voix nue. Habitué du Festival des Correspondances de Manosque, Il propose sa lecture du texte de Romain Gary La nuit sera calme en 2007 et en 2013 Correspondances 1958-1994 de Charles Bukowski.    

Le spectacle : 1 HEURE 23’14’’ ET 7 CENTIÈMES  DE ET AVEC JACQUES GAMBLIN ET BASTIEN LEFÈVRE, jusqu'au 25 FÉVRIER 2018, 18H30 RELÂCHE LES 18, 19 ET 20 FÉVRIER et du  28 FÉVRIER – 18 MARS 2018, 20H30

Théâtre du Rond-Point

La programmation musicale

  • Résidents de la république - Alain BASHUNG  
  • Sunflower- REX ORANGE COUNTY 
  • Amazoniaque - CHRISTINE AND THE QUEENS
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.